A la une Social

Saison de pluie – Une tornade balaie Andramasina

Le premier jour d’octobre s’annonce pluvieux. Une tornade a fait dégât à Andramasina. Plusieurs rues  ont été inondées dans le centre-ville.

Une violente tornade a frappé Andramasina, hier soir. Des vents forts suivis d’averse et de grêlons se sont manifestés subitement dans ce village. Selon une source de la gendarmerie, trois toits en tôle du lycée, qui plus est, est un centre d’examen du baccalauréat, se sont envolés. Quelques candidats étaient encore dans leurs salles et ont été évacués d’urgence. Ils ont quand même pu finir l’épreuve en cours. Les candidats pourront continuer leur examen mais ils seront déplacés dans les bâtiments de l’église catholique dans la localité.

Les différents papiers et feuilles pour l’examen ont pu être sauvés à temps. Plusieurs dégâts matériels ont été constatés. Des arbres sont tombés. Aucune perte humaine n’est enregistrée d’après cette source. Dans la capitale, les rues ont été inondées dans le centre-ville. D’après le bulletin météorologique, des averses d’instabilités locales persisteront cette semaine.

Rues inondées

Surprise. Bon nombre de personnes espéraient qu’après les réhabilitations des rues, l’inondation n’existera plus à Tana. Dès la première pluie, l’eau jaillit de tous les coins. Les anciens points d’inondation sont de nouveau submergés comme le rond point de Besarety du côté de l’hôtel La Rotonde. Les travaux de réhabilitation sur cette rue ne sont pas encore complètement achevés. Deux canaux ont été ouverts par les ouvriers depuis une semaine en vue d’un élargissement.

Une voiture a été coincée d’après un habitant de Besarety. « Une partie de cette rue est déjà ouverte à la circulation. Le canal, à découvert, n’a pas été encore touché. L’eau déborde du canal et même s’il y a des indications, les usagers de cette rue ne peuvent pas distinguer le canal car il est sous l’eau. L’année dernière, un camion a été coincé au niveau de ce carrefour, pendant des heures », raconte Andry, épicier de Besarety.

Du côté d’Andravoa­hangy, les salariés et les marchands qui s’apprêtaient à rejoindre leur domicile ont pataugé dans l’eau. Comme chaque année, l’eau envahit la rue de la Petite Vitesse. Les marchands ont dégagé très tôt. C’est le cas aussi pour Soanierana. Quelques quartiers ont subi la coupure d’électricité pendant des heures. « L’électricité a été coupée pendant des heures dans notre quartier. Je crois que c’est dû au tonnerre qui s’est manifesté. Les canaux sont bouchés et l’inondation revient au grand galop. Ces candidats à la municipalité vont être mis à l’épreuve et devront agir par rapport aux problèmes d’inondation dans la capitale », souligne Dominique, habitant d’Itaosy.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter