A la une Sport

Football – Cédric, la pépite du Tsaraofana

Vainqueur de la Mandela Cup avec l’équipe de Tsaraofana, Cédric a réalisé des prouesses de haute voltige, ce weekend. Logiquement, il a été élu meilleur joueur du tournoi.

Voilà un jeune qui mérite d’être suivi de près par les recruteurs. Cédric Rakoto­mavo a éclaboussé de son talent, la Nelson Mandela Cup du weekend dernier, au stade Cheminots d’Antanimena.

Il a remporté le titre en U13, avec l’équipe de Tsaraofana Fianarantsoa. Et il a également été élu meilleur joueur du tournoi. Une distinction amplement méritée pour l’avant-centre, capable de marquer mais aussi d’offrir la dernière passe décisive.

À treize ans, Cédric rêve déjà de conquérir le monde. Une ambition à la hauteur de son potentiel. « J’espère devenir professionnel un jour et aller jouer à l’étranger », souffle le garçon, encore un peu timide devant les journalistes, ce qui est tout à fait compréhensible vu son âge.

S’il continue sur cette lancée, sa carrière prendra rapidement une autre envergure. Une carrière débutée à Fianarantsoa, au sein du club « Vas-Y Boay Kely ».

« J’ai débuté le football à six ans. Mon père jouait dans un club dans le temps et c’est lui qui m’a transmis la passion du ballon rond », se remémore-t-il. Au début de cette année, le jeune Cécric a intégré la formation de Tsaraofana.

Altruisme

Rapidement, il s’est imposé comme le leader technique. « La majorité de mes amis évolue au Tsaraofana. Je voulais à tout prix les rejoindre. J’en ai parlé avec mes parents et ils ont accepté », poursuit-il.

Un choix récompensé dimanche dernier, avec le gain du trophée U13 à la Mandela Cup. Après leur victoire finale, le coach n’a pas tari d’éloges à propos de sa pépite.

« Il assimile très rapidement mes consignes. Ce qui constitue un vrai plus pour un garçon de son âge. Il s’entend très bien avec ses coéquipiers et fait toujours preuve d’altruisme sur le terrain. Mais aussi et surtout, en tant qu’attaquant, il crée le danger devant la défense adverse, à chaque fois », s’exclame Nomena Andriasiharilala, qui dirige le Tsaraofana Fianarantsoa.

Ce jeudi, Cédric retournera dans la région de la Haute Matsiatra, avec son équipe. Le cœur rempli de joie, après le succès de dimanche, et la tête plein de rêves, espérant un jour intégrer un grand club, pour ensuite tracer sa voie à l’extérieur.