Régions

Énergie – Black-out à Taolagnaro

Depuis quelques semaines, la coupure d’électricité frappe la ville de Taolagnaro. Outre le black-out d’une dizaine d’heures, le samedi 21 septembre, des microcoupures ont été enregistrées jusqu’à ce jour. Une situation qui provoque des dégâts sur les équipements des usagers. « Auparavant, la Jirama annonce par radio les coupures pour raison d’entretien. Cette fois-ci, c’est sans sommation et ça dure des heures parfois. Le service devient défaillant et la société ne respecte plus les usagers », explique un habitant du fokontany d’Amboanato.

De son côté, la Jirama a organisé une conférence de presse. Pour la société, le problème réside dans le non-respect des biens publics et de l’intérêt général. « Des poteaux se trouvent dans la cour des personnes riveraines de la rue qui mène à Mandena. Des arbres et arbustes sont en contact avec les poteaux et lignes électriques et cela provoque l’interruption de nos services. Et c’est dangereux pas seulement pour les propriétaires de la cour, mais aussi pour l’ensemble des habitants si les fils se coupent. Cependant, certaines propriétaires ne donnent pas l’autorisation de couper ces arbres », souligne un responsable de la société de distribution d’eau et d’électricité.

En effet, pour cause d’utilité publique, l’interdiction de construire des habitations près des poteaux sur l’axe principal vers Mandena. Mais sans contrôle strict, certains ont commencé à y habiter définitivement depuis une dizaine d’années. Et, comme les autorités locales n’ont pas pris leur responsabilité, l’euphorie a gagné du terrain. Pour résoudre à grande vitesse le problème qui crée des frustrations chez les usagers, une rencontre avec le préfet a été organisée.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter