Accueil » Régions » Toliara – Un couple présumé pédophile en fuite
Régions

Toliara – Un couple présumé pédophile en fuite

Le couple accusé a quitté son lieu d’habitation à Sanfily pour échapper à un défèrement.

Un couple d’opérateurs disparaît pour éviter d’être déféré au tribunal. Il a été poursuivi pour maltraitance et violences sexuelles sur des mineures.

INCONDUITES. Deux mineures venant de la commune rurale d’Ankililoaka ont été victimes de maltraitance et de violence sexuelle non classiques. Un couple d’opérateurs, de nationalité malgache et habitant à Toliara, a forcé deux mineures à avoir des relations sexuelles avec eux en regardant des films pornographiques.

La fille de 14 ans a été recrutée à Ankililoaka en tant que baby sitter. Elle raconte aux intervenants du Centre Vonjy de Toliara que la nuit, sa patronne l’appelle dans une pièce où son mari l’attend. « Elle m’a dit d’enlever mes vêtements, mais j’ai refusé au début. Puis la femme m’y a obligée», raconte l’adolescente. Le mari entreprend ainsi des relations sexuelles avec la jeune domestique, devant sa femme, et ce, à tellement de reprises « qu’elle n’a plus idée du nombre de fois où le mari l’a violée devant sa femme ».

Toujours d’après le témoignage de l’adolescente, le couple lui a demandé de rentrer à Ankililoaka car elle est tombée enceinte. « Je n’ai rien pu dire ni à ma mère ni à ma famille car le couple m’a menacée.» Elle est enceinte d’un mois et demi. La mère a alors envoyé sa sœur aînée à Toliara pour la remplacer.

Queue de poisson

L’ainée, 17 ans a également subi les vices sexuels du couple. Après quatre jours de torture, elle décide de tout raconter à un proche. Celui-ci a contacté ses parents pour porter plainte contre le couple. La Police des mœurs et de la protection des mineurs (PMPM) a placé le couple en garde à vue, le 19 août. Le samedi 22 août, après les quarante huit heures légales de détention, le couple relâché a quitté son domicile au petit matin avec ses deux enfants. Le couple présumé pédophile a ainsi évité un défèrement prévu au début de la semaine suivante.

Les deux jeunes filles et leur famille ont été présentes au tribunal. Après un pistage au téléphone, le couple est d’abord localisé à Fianarantsoa, puis est revenu dans les parages de Toliara. Il a déclaré à la PMPM par téléphone, qu’il a dû changer de domicile car il a eu peur pour sa vie et celle de ses enfants Les dernières précisions indiquent qu’un avis de recherche sera lancé si le couple, présumé auteur de maltraitances sexuelles sur deux mineures, ne se présente pas à la police dans un proche délai.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi