Accueil » Social » Transport – Frais décuplés à Manjakandriana
Social

Transport – Frais décuplés à Manjakandriana

De nombreux habitants du district de Manjakan­driana quittent leur domicile et marchent jusque dans la commune rurale d’Ambanitsena où ils prennent le taxi-brousse les amenant en ville. « Nous quittons chez nous à quatre heures du matin si nous voulons arriver tôt au Primus. Parfois, des camions nous proposent de payer 25 000 ariary de frais pour le trajet. Il peut aussi y avoir des voitures particulières qui nous demandent 15 000 ariary, alors que le prix normal du trajet en taxi-brousse est de 2 500 ariary. Nous montons en ville à raison de deux à trois fois par semaine. Il vaut mieux marcher pour épargner », raconte une mère de famille.

Pour l’heure, les transports en commun desservant le district de Manja­kandriana sont suspendus. Les autorités ferment la ligne par crainte d’une affluence partant du district de Mora­manga où le coronavirus touche au-delà de la localité. Jusqu’ici, les riverains de Manjakandriana, de Maharidaza, de Carion et d’Ankadiefajoro usent leurs souliers pour atteindre la commune dans laquelle ils doivent encore patienter deux à trois heures avant d’embarquer dans le prochain taxi-brousse pour Antananarivo, moyennant 1 000 ariary.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi