Accueil » Magazine » Pandémie – Le coronavirus sévit à grand pas à Antananarivo
Magazine Santé

Pandémie – Le coronavirus sévit à grand pas à Antananarivo

Le personnel médical s’apprête à prendre des prélèvements sur les cas suspects.

Pas un jour sans nouveau cas de coronavirus. Dans la capitale où se multiplient du jour au lendemain les cas positifs découverts, quatre-vingt-huit personnes viennent de contracter la covid-19. Dans la soirée d’hier, c’est très désolé que le maire d’Antananarivo, Naina Andriantsitohaina, révèle le décès de l’un de ses collaborateurs à cause du coronavirus. « Toutes les mesures de désinfection des bureaux de la mairie sont effectuées », indique Tsiresy Rabeharisoa, directeur de la communication de la commune urbaine d’Antananarivo. Il n’a pas voulu préciser les fonctions officielles du défunt, qui est l’un des morts du corona­virus, rapportés hier par la Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana, porte-parole du Centre de commandement opérationnel de la lutte contre la covid-19 .

Ces derniers jours, les quartiers de détection des nouveaux contaminés ne sont plus révélés par les autorités. Ainsi, nul ne connait plus les endroits dangereux et à éviter, et tous doivent rester très vigilants partout où ils se déplacent. Face à la hausse galopante des porteurs du virus dans la capitale, les opérations de désinfection se raréfient et se sont limitées au niveau des quartiers où des patients ont été localisés dans les deux premiers mois de la pandémie. À Antananarivo, dans le principal hôpital, celui de Befelatanana, où a été enregistré le nombre maximal de malades en trois mois de pandémie, l’accueil de patients est soumis à un appel téléphonique préalable.

Cas graves

Malgré l’annonce de cas de guérison dans cet hôpital, au nombre de neuf, un centre spécialisé s’ouvre pour recevoir les malades symptomatiques justifiés qui acceptent de suivre un traitement à base du protocole combinant l’artésunate et le vitamine C. L’artésunate soigne le paludisme et est déployé pour soigner les patients de la covid-19 au centre spécialisé non loin de l’hôpital d’Andohatapenaka. Aucun déménagement officiel des malades de la covid-19 déjà en traitement dans quatre hôpitaux de la capitale n’est signalé.

Un malade d’Antsirabe est passé à un état grave, et vingt-quatre autres sont toujours traités à l’hôpital de Befelatanana d’Antananarivo, où l’hôpital d’Anosiala enregistre également un total de trois patients à l’état grave et quatre dans celui d’Andohatapenaka.

Le coronavirus est également détecté à Vohipeno dans la région Vatovavy-Fitovinany, dans le Sud-est du pays. L’analyse de trente-trois prélèvements effectués par le laboratoire mobile dans la ville de Toamasina, ancien épicentre de la pandémie, n’a rapporté aucun cas positif. Cette ville portuaire ne connaît plus de nouveaux contaminés à deux reprises, hier et quelques jours auparavant. La population locale qui n’est pas encore totalement déconfinée, s’attend à l’annonce de nouvelles mesures pour reprendre la vie normale comme dans la capitale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi