Accueil » Régions » Nosy Be – Le Rotary club participe à la lutte contre la Covid-19
Régions

Nosy Be – Le Rotary club participe à la lutte contre la Covid-19

La sanction n’est pas discriminatoire, tous les réticents doivent prendre le balai.

La population de l’ile aux Parfums étant réticente au port de masque bucco-nasal, le Rotary club local a décidé d’en distribuer. Son choix s’est porté sur le port où les employés sont en contact direct avec toutes sortes de personnes.

FACE à la croissance vertigineuse des populations touchées par le corona­virus dans le monde, y compris Madagascar, le Rotary Club de Nosy Be s’efforce d’endiguer la propagation de la maladie dans l’île aux Parfums. Il a mis en pratique sa devise « Servir d’abord », en appor tan t contribuant au combat contre la pandémie. Conduits par son président, Pascal Tolojanahary, les membres de ce club de service se sont rendus au port pour dis­tribuer mille masques à toutes les catégories de personnes qui y travaillent. C’est-à-dire les porteurs, dockers, chauffeurs des camions, des taxis, des bajajs, des marins et  des gargotières. Une association de bénévoles qui ramassent les ordures dans la ville, a également bénéficié de cette action.

Lors de la remise de ce don, le président de ce club de service a saisi l’occasion pour sensibiliser les gens sur le danger de la pandémie et les gestes-barrières à adopter pour éviter la contamination dont le port de cache-bouche. Il a mis un accent particulier sur le respect de ces me­sures de prévention, qui incombe à chaque indi­vidu. Il a  aussi souligné que le port  du  masque  sert à protéger soi-même et les autres.

Vigilance

«  Nous avons choisi le port de Nosy Be, car les gens qui y travaillent, entrent  en contact  direct avec plusieurs personnes issues de divers horizons chaque jour. Cette action figure dans les axes stratégiques du Rotary, afin de  soutenir les efforts menés dans la lutte contre la covid-19 sur l’île pour que notre communauté reste vigilante face aux dangers que représente cette maladie », explique Pascal Tolojanahary. Et  d’ajouter que son organisation compte pérenniser cette initiative  en allant auprès des élèves des classes d’examen, les prochains bénéficiaires.

Ce projet arrive à point nommé  face à l’imprudence de la population de Nosy Be qui était réticente à porter un cache bouche. Pour pallier ce risque, il est stipulé que le port du masque est obligatoire dans les lieux publics de l’île aux Parfums sous peine de sanctions sous la forme de travaux d’intérêt général.

Mercredi dans la matinée, dans l’arrondisse­ment  de Djamandzar, de nombreuses personnes, malgaches ou étrangères sans distinction, ont été surprises sans cache-bouche par les forces de l’ordre.  Ces dernières ont tout de suite  verbalisé ces récal­citrants en leur ordonnant de balayer les rues et les trottoirs.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi