Accueil » Magazine » Épidémie – Un ex-ministre de la Santé publique contaminé
Magazine Santé

Épidémie – Un ex-ministre de la Santé publique contaminé

Le virus de la Covid-19 n’épargne personne. Le professeur Mamy Lalatiana Andriamanarivo, ministre de la Santé publique de 2015 à 2018, l’a contracté. « Je fais ce témoignage aujourd’hui car j’ai contracté le virus dans l’exercice de mes fonctions. J’ai effectué le test de la Covid-19 et le résultat est positif », déclare-t-il sur sa page Facebook, hier après-midi.

Chirurgien-pédiatre, il occupe le poste de chef de service de l’unité de chirurgie pédiatrique du Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona, depuis qu’il a été démis de ses fonctions ministérielles, en 2018. À part la consultation et l’examen de ses petits patients, il effectue, de temps en temps, des interventions chirurgicales dans les blocs opératoires de cet hôpital.

Il affirme avoir pris les mesures nécessaires pour se protéger, mais cela n’aurait pas été suffisant. « Nous, personnel de santé, nous nous donnons corps et âme pour sauver des vies avec les moyens en notre possession, mais il se trouve que cela n’a jamais été assez pour nous protéger », indique-t-il dans son témoignage.

Ce spécialiste, connu par sa prouesse dans la séparation de deux sœurs siamoises, en 2017, « reste fort psychologiquement ». « Je me porte bien, avec quelques symptômes », indique-t-il. « Des symptômes grippaux », selon des confidences. Il suit les traitements qui lui ont été « prodigués ». Il encourage ses collègues qui sont, également, contaminés par le corona­virus et invitent ses homologues à rester vigilants. « Dans l’exercice de notre fonction de personnel soignant, soyons conscients des risques et faisons en sorte de les réduire au minimum pour ne pas en être victimes et ne pas contaminer les autres », conclut-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi