Accueil » Actualités » Électromagnétisme – Risque limité des ondes magnétiques
Actualités Economie

Électromagnétisme – Risque limité des ondes magnétiques

Les dangers sur les conséquences des antennes-relais installées près des zones d’habitation ont alimenté les débats dernièrement. Mais des avis d’experts  rassurent.

Aucun impact majeur. L’installation des pylônes tout près des habitations ne causerait aucune conséquence grave sur l’homme. C’est du moins ce qu’ont laissé entendre des experts de la santé hier, au Louvre Antani­narenina lors d’une conférence sur les impacts réels des ondes électromagnétiques sur la santé, hier. Selon les experts nationaux et internationaux de la santé et de la communication, notamment l’Organisation mondiale de la santé (OMS), « les études menées jusqu’ici confirment qu’une exposition à des champs électriques et magnétiques inférieurs aux valeurs limites recommandées n’a pas de répercussion connue sur la santé ».
Pour le Dr Ravelo Rasata, médecin nucléaire au laboratoire des radio-isotopes, « le rayonnement émis par une ligne haute tension, qui est de 10 Hz est largement plus bas que celui émis par un poste de télévision émettant 70 Mhz ».  Jean Jacques Massima,
représentant de l’Union internationale des télécom­muni­cations (UIT), quant à lui, explique que « l’exposition au rayon de soleil pendant deux heures produits 200 fois plus d’onde électromagnétique que celui d’un pylône ».

Prévention et sensibilisation
Le nombre élevé d’antennes de relais dans une localité réduit considérablement l’onde électromagnétique le traversant, car selon toujours l’explication de ce dernier, « plus le réseau est mauvais, plus  nous dépensons de temps à communiquer; alors que nous voulons tous le développement du réseau et la qualité des services ».
Un comité ad hoc travaille, par ailleurs, depuis plusieurs mois sur un projet de prévention et de sensibilisation suite aux nombreux cas de plaintes, d’après un communiqué du ministère des Postes, des télécommunications et du développement numérique. Jean Jacques Alphonse Rakotoniaina, directeur des opérations au sein de ce ministère explique qu’ « aucun équipement radioélectrique ou de télécommunication ne peut être importé sur le territoire, sans l’autorisation de l’Autorité de régulation des technologies de communication de Mada­gascar (ARTEC), qui se conforme rigoureusement à la fixation des valeurs limites d’exposition des personnes aux champs électroma­gnétiques, suivant les recommandations du secteur de la normalisation de l’Union internationale des télécommunications (UIT)».

Rado Andriamampandry