Accueil » A la une » Amparafaravola – Des rançonneurs enlèvent treize personnes
A la une Faits divers

Amparafaravola – Des rançonneurs enlèvent treize personnes

La  gendarmerie  poursuit  les  recherches  à  Amparafaravola.

Équipés de Kalachnikov, douze bandits ont kidnappé treize villageois. Après avoir fait le tri, ils ont gardé quatre jeunes et réclament vingt millions d’ariary pour chacun d’eux.

La terreur s’est installée à Andrebakely Amparafaravola avant-hier. Douze bandits équipés de Kalachnikov et de fusils de chasse ont enlevé treize villageois. Les ravisseurs réclament aux familles une rançon s’élevant à quatre vingt millions d’ariary.

Ce rapt a été perpétré dans l’après-midi d’avant-hier aux alentours de 16 heures dans le village de Sahamena, situé à environ trois kilomètres du chef-lieu de commune d’Andrebakely. Les victimes étaient en train de travailler dans leurs rizières lorsque les kidnappeurs les ont embarquées avec eux. Au bout de quelques kilomètres de marche, les bandits ont libéré neuf de leurs otages. Néanmoins, ils ont gardé quatre individus âgés d’entre dix-huit et trente ans pour servir de monnaie d’échange. Tard dans la nuit, les bandits ont pris le téléphone de l’un des captifs pour l’utiliser pour envoyer à la famille un message invitant celle-ci à rappeler.

Vers 22 heures, en entrant en contact avec les rançonneurs, les proches des otages ont été signifiés de ne pas informer les forces de défense et de sécurité sous peine d’exécution des personnes tombées dans leurs griffes. Dans la foulée, ils ont réclamé une rançon s’élevant à vingt millions d’ariary contre la libération de chaque otage.

Renfort

Terrifiées, les familles ne sachant plus à quel saint se vouer se sont gardées d’informer la gendarmerie de la situation.

Hier, vers 4 heures du matin, c’est le maire de la commune rurale d’Andre­bakely qui a averti la gendarmerie après avoir été en connaissance de l’enlèvement qui venait d’être commis. Des gendarmes se sont de ce fait dépêchés sur les lieux du crime pour remonter les traces des malfaiteurs. Des éléments conduits par le chef du poste avancé de la gendarmerie nationale à Ambatomainty ont déjà engagé une poursuite. Pour sa part, le groupement de la gendarmerie nationale de la région Alaotra Mangoro a envoyé du renfort, mené par un officier.

La direction prise par les bandits a été déterminée par les poursuivants. Les recherches se poursuivent. Le principal objectif de l’intervention militaire déployée est la libération des otages, sains et saufs selon les informations recueillies. La traque des ravisseurs s’est poursuivie jusqu’à hier encore dans les brousses profondes d’Amparafaravola, étant donné que les kidnappeurs sont très mobiles.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter