Accueil » A la une » Tournée présidentielle – Soalala sort de l’isolement
A la une Politique

Tournée présidentielle – Soalala sort de l’isolement

Le président de la République a procédé la pose de la première pierre du nouveau pont d'Andranomavo, hier.

Le Chef de l’Etat poursuit son périple dans la région Boeny. Hier, il s’est rendu dans le district de Soalala et Belobaka.

Une première depuis plusieurs années. Les responsables locaux s’accordent sur le fait que jusqu’à hier, feu Philibert Tsiranana, ancien président de la République, était le seul Chef d’Etat à s’être rendu à Soalala. Un vide comblé par Andry Rajoelina, président de la République.

Le locataire d’Iavoloha poursuit sa tournée dans la région Boeny. Après avoir mis l’accent sur la ville de Mahajanga, lundi, il a fait une escapade dans le district de Soalala, hier, en passant, notamment, par la commune rurale d’Andranomavo. Avant de conclure son programme de la journée par une cérémonie d’inauguration d’infrastructure à Belobaka.

«Le défi est de rattraper le retard de développement du pays, sur tous les plans. De faire en sorte que les actions de développement aient un impact concret. C’est la raison de ces déplacements dans plusieurs localités. Il s’agit de voir sur terrain ce qu’il y a à faire. Évaluer les besoins et définir avec les acteurs locaux les plans d’action pour un développement local rapide», a déclaré le président de la République.

Sur la continuité de la principale thématique de ses sorties, Mahajanga, lundi, le renforcement de la qualité de l’éducation a été au programme de la visite présidentielle, à Andranomavo. C’est la première fois que cette commune rurale accueille un Chef d’État. Pour l’occasion Andry Rajoelina a donné le coup d’envoi de la construction d’un lycée. Le premier, également, dans cette localité.

Accès à l’électricité

Jusqu’ici, les jeunes d’Andranomavo, titulaires du BEPC doivent se rendre à Soalala ou Mitsinjo pour poursuivre leur cursus scolaire. Une situation peu propice à la scolarisation. «Ce n’est plus acceptable que des élèves doivent faire deux heures de marche pour aller en cours», a réagi le Chef de l’État.

La proximité des infrastructures scolaires est un des challenges étatiques. Outre le lycée, le nombre des salles de classe des écoles primaires et secondaires d’Andranomavo sera, aussi, augmenté. La santé, avec la mise aux normes du Centre de santé de base (CSB), mais aussi, la sécurité ont été mises en exergue par le Président. Andranomavo abrite un des plus grands marchés de zébu du pays. Le fameux Barea est, notamment, une des races qui y sont élevées.

Le déploiement d’un Bataillon spécial de sécurité (BSS), à Andranomavo, pour renforcer la sécurisation de la zone a, alors, été annoncée par le Chef de l’Etat. Après avoir donné le coup d’envoi de la réhabilitation d’un pont détruit par un cyclone, en 2019, Andry Rajoelina s’est rendu à Soalala. Il y a été question, entre autres, d’adduction d’eau potable, par le biais de nouvelles infrastructures.

À Soalala, le Chef de l’État et sa suite ont, également, abordé le problème de fourniture d’électricité de cette localité. Comme solution, elle a été dotée de deux nouveaux groupes électrogènes. L’installation d’éclairage public à l’énergie solaire a, également été au menu. Certaines urgences ne permettent pas de casser avec l’usage des groupes thermiques. Seulement, à Belobaka, Andry Rajoelina a rappelé que démocratiser l’accès à une électricité propre et à bas prix est un challenge de l’État. Il mise ainsi sur l’énergie renouvelable.

Un parc solaire a été inauguré à Belobaka. Au final, il approvisionne en électricité près de deux mille foyers à Mahajanga, avec une production de 12 mégawatts. Il ajoute que, dès lundi, le programme “Branchement Mora », sera lancé. Il s’agit d’un projet en collaboration avec la Banque mondiale, qui prendra en charge l’essentiel des frais de branchement au réseau électrique de la Jirama, des ménages les plus vulnérables.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter