Accueil » Culture » Slam et poésie – Na Hassi envoûte avec le récit de « Zana-bolana »
Culture

Slam et poésie – Na Hassi envoûte avec le récit de « Zana-bolana »

Les mots qu’illustre « Zana-bolana » sont captivants.

Une déclamation de poésie inédite qui nous scande les méandres de la vie d’une femme dans une société qui la persécute, la présentation de « Zana-bolana » par la poète et slameuse Na Hassi émeut.

COMME promis, elle nous invite à embarquer pour un voyage imaginaire vraiment unique de sa part. La poétesse et slameuse Na Hassi lors de l’annonce de la sortie de son recueil de poésie intitulé « Zana-bolana » ou « Femme lunaire » l’a affirmé, cet ouvrage promeut une prise de conscience collective vis-à-vis des abus auxquels fait constamment face la gent féminine au sein de notre société.

Il lui tenait cependant à cœur de passer un message fédérateur pour pallier ces mentalités qui dénigrent les femmes, qui les bousculent et qui les persécutent. Au-delà de la lecture de ce recueil, sorti officiellement au début du mois de mai donc, Na Hassi tenait également à ce qu’on en ressente le poids des mots, qu’on s’imprègne encore plus de la vivacité de sa poésie.

La mise en scène d’un concert en collaboration avec le Centre Germano-Malgache/ Goethe Zentrum (CGM/GZ) Analakely fut ainsi d’actualité entre ses murs. Cependant, le confinement oblige, c’est en ligne institution culturelle que rendez-vous fut donné vendredi dernier. Présentant le récit de « Zana-bolana » donc, Na Hassi ne mâche pas ses mots et ne cache pas ses maux pour nous envoûter.

Fière et engagée

« Depuis petite j’entends et je vois des gens qui vivent des choses horribles. Je vous invite alors juste à comprendre avec moi le cheminement d’une femme qui a choisi d’être elle même à la fin » confie-t-elle.

Auteure engagée, poète émérite et slameuse au caractère bien trempé, Na Hassi nous déclame sa représentation et sa vision de ces violences que subissent les femmes au quotidien.

De même que ce t te condescendance commune ancrée dans toutes les mentalités qu’elle se doit de pointer du doigt. S’affirmant exclusivement pour l’occasion comme un groupe à part du nom de Brouk&Zia, Na Hassi fut accompagnée à la musique par le jeune mpamaliha Zià Rakoto qui sublime lui aussi de la poésie de ses notes à la valiha, chaque mot, chaque vers, mais surtout chaque émotion que la poète nous délivre.

À leurs côtés également, la jeune et charmante artiste du nom d’As Cœur l’accompagne au chant et au chœur. « Zana-bolana » se lit ainsi devant nos yeux et s’écoute également, nos oreilles pendues aux lèvres de l’artiste. « Comment tendre la main à un passé qui le lui a coupé ? Tais-toi et sois belle, car avec d’aussi jolies courbes, il ne t’est pas permis d’avoir des idées » scande-elle entre autres.

Choquant, poignant, mais émouvant vers la fin, le récit de cette femme lunaire que Na Hassi nous illustre finit surtout par mettre en exergue l’excellence même de la femme. À savoir, sa force, son courage et sa ténacité, des valeurs que la poète et slameuse n’aura de cesse de scander avec fierté.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter