Social

Santé – Le contraceptif DPMA-SC lancé

Sept-cent-soixante-quinze femmes issues de dix-sept districts ont opté pour l’injection du DPMA-SC (Planning Familial Auto Injection), une autre méthode planification familiale, depuis un mois. Cette méthode a été lancée dans le pays, afin d’assurer la couverture en planification familiale et répondre aux besoins en contraceptifs.

« Les besoins non couverts en matière de planification familiale sont quasi stationnaires, de l’ordre de 18,4% contre 18% en 2012. Cette méthode permet d’apporter une solution », indique une source auprès de WISH2ACTION, un programme qui œuvre dans le domaine de la planification familiale. Selon cette source, plus d’un million-trois-cent-quatre-vingt-quatorze grossesses non désirées seront évitées lorsque la planification familiale est utilisée à bon escient. Dans ce cas, 50% du but en matière de planification familiale sera atteint. « L’introduction de la gamme de produit permet justement à pallier la faible capacité de production des fabricants, ce qui a entraîné la rupture de stocks de certaines méthodes », indique-t-on, dans un communiqué de presse.