Régions

Pentecôte – Un weekend très religieux dans la cité des Fleurs

Chaque temple a programmé deux ou trois cultes pour pouvoir accueillir tous les paroissiens.

Les habitants de Mahajanga ont célébré de manière particulière la fête de la Pentecôte cette année.

Les plages et baignades ainsi que les promenades ont été interdites, même si les habitants ont l’habitude de préparer chaque année, une organisation spéciale pour le lundi de Pentecôte surtout.

Les célébrations cultuelles se sont réalisées en respectant le protocole sanitaire et les gestes-barrières ainsi que la distanciation sociale, exigés par les recommandations.

Pour les Églises réformées comme le FJKM, au moins deux cultes ont eu lieu dimanche, dans chaque paroisse. À Tsaramandroso-ambony, le temple Ziona vaovao a pu tenir trois offices, à 6 heures, 8 heures et 10 heures. Le dernier culte a été consacré à la consécration de vingt neuf catéchumènes pour la Cène.

Des bancs ont été supprimés pour respecter la distance de un mètre depuis l’ouverture des temples. Le port de masque est obligatoire.  Du gel stérilisant a été utilisé aux sept portes principales.

La procession vers l’autel pour la remise de l’obole, comme à chaque grande fête chrétienne, a été supprimée. Le chef de la région Boeny s’est montré satisfait du respect des mesures exigées.

Il a également effectué une descente dans les endroits publics comme les plages, le village touristique et les lieux privilégiés d’excursions dominicale, pour constater de visu si personne n’a enfreint les règlements. Cette fois, la fameuse esplanade du bord de la mer a été déserte.