A la une Sport

Omnisports – Le projet sport-études remis sur les rails

Les  championnats  solaires  font  partie  du  terrain  de  chasse  de  ces  deux  directions.

Deux nouveaux directeurs ont été nommés au sein du ministère de la Jeunesse et des sports. Ces directions auront comme mission principale la préparation de la relève.

Double nomination. Deux directeurs chargés de la préparation de la relève viennent d’être nommés au sein du ministère de la Jeunesse et des sports lors du conseil des ministres de la semaine dernière. La capénienne Zarinah Adéline Harinan­drianina, ancienne directrice de la préparation de la relève sportive depuis 2018, change de département.

Elle est nommée patronne du centre national du sport études. Elle cède ainsi la place à Brice Hariniriana Rajohanesa. Ces départements existaient depuis des années mais n’étaient pas fonctionnels en permanence.

L’ancienne gardienne de but du Tana Handball club multiple champion national, et portière de l’équi­pe nationale, et sa direction, auront comme mission de détecter des jeunes sportifs puis de les former dans le centre pour devenir plus tard des athlètes de haut niveau. « Le centre recrute les jeunes sportifs cadets et juniors, sélectionnés par les Fédérations concernées », explique Zarinah Harinandrianina. Les disciplines seront déterminées prochainement.

«Les sélectionnés suivront pendant la saison le programme sport-études à l’Académie nationale des sports à Ampefiloha. Ils y seront logés et nourris. Ils y suivront des entraînements sous l’encadrement des techniciens des Fédérations et seront intégrés dans des écoles en partenariat avec l’Académie », poursuit-elle.

Budget

Ces jeunes qui devraient former les sélections nationales en vue des Jeux de la CJSOI (Commission de la jeunesse et des sports de l’océan Indien), suivront aussi des stages à l’étranger, grâce à des coopérations bilatérales. Le nombre des futurs pensionnaires du centre ainsi que les disciplines concernées seront déterminés suivant le budget alloué au projet.

La direction de la prépa­ration de la relève sportive aura, pour sa part, comme mission de détecter les plus jeunes lors des championnats scolaires. Ceux qui font preuve de bonnes performances intégreront les Aca­démies dans les régions et les meilleurs pourront plus tard rejoindre le centre national.

La réalisation de ces projets dépendra beaucoup du budget que va verser l’État, sinon ce sera toujours le même refrain et le projet n’aboutira jamais à son objectif principal, celui de préparer des futurs athlètes de haut niveau.