A la une Actualités Politique

Mouvements sociaux – Mobilisation générale des syndicats

Nouveau rassemblement des syndicats, hier à Ampandrana, pour rajouter du poids à leurs revendications. Une démonstration de force qui peut aller plus loin.

Une bombe latente. Un nouveau front regroupant une dizaine de syndicats, en l’occurrence le groupement des syndicats au sein de l’Afo sendikaly, inspecteurs des douanes, celui des inspecteurs du travail, celui d’Air Madagascar et Sofitrans se sont réunis hier, pour manifester leur mécontentement face à l’attitude irresponsable de l’actuel régime.
L’objectif des leaders syndicaux de ce mouvement nouvellement lancé est de « défendre le droit des travailleurs », comme l’application du verdict du tribunal qui exige le retour des quatre pilotes de la compagnie aérienne «Air Madagascar» à leur poste.
«Il faut respecter la loi en vigueur. Nous réclamons que cette mesure soit appliquée immédiatement, également aussi pour les douze employés du port de Toamasina, les
15 représentants du personnel de la société d’Ambatovy et les leaders syndicaux de la Jirama qui se retrouvent au chômage », a souligné Harison Hary Mamisoa, porte-parole de ce mouvement syndical, lors d’une rencontre avec la presse à Ampandrana, hier.
Ces leaders syndicaux ont nié toute implication politique dans leur démarche. Par contre, à l’heure où l’on croit que le mouvement de «l’Afo sendikaly» a été mis en veille depuis quelque temps, la tenue d’une telle démonstration de force n’est pas anodine.
«Il faut cesser toute forme d’intimidation envers nos frères, et arrêter les mesures arbitraires ainsi que les affectations massives», a martelé le porte-parole.
Hier, Le syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) a aussi décidé de convoquer une assemblée générale le vendredi 10 juin prochain, pour définir sa position face à l’affectation d’une centaine de juges lancée depuis quelques temps. Une menace de grève se trame dans les couloirs du tribunal.

Le SMM s’active
«On a déjà défini l’ordre du jour de cette assemblée, mais pour l’instant, je ne peux pas encore statuer sur la position du SMM pour une possible grève ou non», a expliqué Andrianjafimahery Alphonse, président du SMM, hier, dans une brève communication téléphonique.
Le syndicat des Inspec­teurs des Domaines réclame, quant à lui, la régularisation des dossiers sur l’exploitation de la Zone Economique Spéciale (ZES) à Taolagnaro et de la Zone d’Investis­sement Agricole (ZIA) à Antsirabe. D’ailleurs, un projet de loi concernant les ZES sera soumis à la prochaine session parlementaire.

Juliano Randrianja