Accueil » Actualités » Internet – Free basics arrive à Madagascar
Actualités Economie

Internet – Free basics arrive à Madagascar

Une équipe du réseau social Facebook est dans nos murs pour lancer Free Basics. L’accès gratuit au web n’est plus, en partie, un rêve inaccessible.

Tout le monde rêvait d’un accès gratuit à internet. Un certain Mark Zuckerberg a transformé ce rêve en réalité pour les pays en voie de développement, à travers son projet Internet.org. Madagascar n’est pas en reste puisqu’une équipe de Facebook est actuellement dans nos murs pour lancer le service Free basics, issu de cette initiative aux côtés de Blueline. Le lancement de cette offre figure, d’ailleurs, dans l’agenda de l’évènement organisé par l’opérateur télécom ce jour.
En effet, Free Basics désigne un ensemble de sites internet et de services de base destinés à initier les gens à l’Internet. Il inclut également de fournir gratuitement aux habitants des pays en voie de développement des informations liées à l’éducation, à la finance, à la santé, à l’actualité.
« Avec Free Basics, vous pouvez vous connecter gratuitement à Facebook et d’autres sites web avec une carte SIM d’un opérateur mobile participant », peut-on lire sur la page de téléchargement de l’application.

Privilège
Depuis son arrivée, l’équipe dirigée par Murtadha Al-Tameemi, un jeune ingénieur de Facebook, multiplie les rencontres avec les différents acteurs internet du pays. Pour ce commencement, le service sera lancé sur le réseau « mobile » de Blueline. Et selon des indiscrétions, d’autres opérateurs auraient déjà montré leurs intérêts à ce projet. Il faut noter que les utilisateurs n’auront accès gratuitement qu’aux services participant au programme. « L’adhésion à une telle initiative aura un impact positif sur la part de marché. C’est un argument de plus pour ramener en hausse le nombre des abonnés », souligne un spécialiste du marché télécom.
Les clients équipés d’une connexion mobile de Blueline pourront donc accéder à tous les services faisant partie de l’offre Free Basics, sans payer de supplément pour les frais de données ou la location.
Il faut également tenir en compte qu’en novembre 2015, Bharti Airtel Afrique, un des principaux fournisseurs de services de télécommunications présent dans 17 pays à travers l’Afrique, avait annoncé son partenariat avec la firme de Mark Zuckerberg pour le lancement de Free Basics en Afrique.

Lova Rafidiarisoa