Accueil » Politique » Courrier des lecteurs – Moralité politique, première condition de l’émergence de Madagascar
Politique

Courrier des lecteurs – Moralité politique, première condition de l’émergence de Madagascar

En régression constante depuis son Indépendance, Madagascar est aujourd’hui classé parmi les États défaillants. Les élections successives, qualifiées de “régulières et légales”, par les observateurs internationaux, ont conduit au pouvoir des dirigeants qui n’ont jamais apporté un développement incluant la majorité de la population. L’endettement croissant du pays et les taux de croissance salués par les partenaires techniques et financiers, n’ont fait reculer significativement ni la pauvreté, ni la mauvaise gouvernance.
Madagascar n’a jamais connu d’alternance politique normale ou sans émeute. Et d’après le dernier rapport des observateurs électoraux européens, la valeur de nos élections est altérée par l’absence de plafonnement et de transparence des financements des campagnes électorales. Au fil des années, la volonté politique de moraliser la gestion de l’État semble de plus en plus hypothétique.
Cette situation est avant tout directement ou indirectement liée à la Corruption généralisée et à l’absence de moralité politique. Selon la Convention des Nations Unies Contre la Corruption (UNCAC), dont Madagascar est signataire, on entend par corruption toute délinquance économique, fraudes et évasions fiscales, blanchiments, avoirs illicites et biens mal acquis. La corruption est une transformation illicite de l’argent public en fortune privée. Il en résulte un enrichissement d’une minorité aux dépens de la majorité de la population, privée ainsi que des services publics auxquels elle a droit: sécurité, soins médicaux, éducation et infrastructures de développement. Quelle que soit la vision ou la stratégie d’émergence adoptée, sans moralité politique, les bénéfices de la croissance seront toujours très inégalement répartis. Il s’en suivra alors une légitime frustration populaire, des émeutes et une instabilité politique.
Que faire? Avant tout, instaurer un cadre juridique dissuasif. Le Président de la République a aujourd’hui la possibilité exceptionnelle de promulguer par voie d’ordonnance la loi déjà prête sur le recouvrement des biens mal acquis. La classe politique a toujours esquivé cette loi et continuera très probablement à le faire. Cette loi constitue une obligation internationale pour Madagascar et c’est surtout l’unique moyen de restituer aux Malgaches ce que les pseudo-riches leur ont volé pendant des décennies. La promulgation de cette loi est aujourd’hui la seule véritable nécessité impérieuse pour notre pays, dans quelques semaines il sera peut-être trop tard !

par Arilaza Razafimahaleo (ALEFA MADAGASIKARA / Association citoyenne depuis 2003 / Omapi N° 19360 / La Carrière Mangarivotra – Mahajanga)

5 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • le développement et l’émergence de Madagascar est un devoir pour tous les peuples malagasy , le développement commence par la conscience de chaque citoyen . l’état avec le président andry rajoelina n’ont que pour tache que de réaliser les projets de développement , mais si on ne change pas notre comportement et notre mentalité , le développement ne sera pas conclu . il faut unir la force alors pour notre pays

  • ARILAZA ,
    NOUS ETIONS DANS LA MÊME PROMOTION A ANKATSO AVANT DE PARTIR EN FRANCE POUR ACQUERIR LES SAVOIRS COMPLEMENTAIRES INDISPENSABLES LIES A NOTRE METIER SI NOBLE . J’AI TOUJOURS EU DE L’ADMIRATION POUR TON FRERE HERIZO UNE REFERENCE EN ETHIQUE POLITIQUE MÊME SI MON COMPAGNONNAGE POLITIQUE A ETE AVEC RAZAKABOANA . TON PAPIER EST CLAIR ET PRAGMATIQUE . MOI MÊME J’AI DEJà ECRIT AU PRM DE L’ IMPORTANCE COMME SIGNAL FORT DE LEGIFERER PAR ORDONNANCE LE RECOUVREMENT DES AVOIRS ILLICITES . JE NE COMPRENDS PAS CETTE FRILOSITE DU REGIME ALORS QUE PIERRE HOULDER LE DIRECTEUR DES AFFAIRES POLITIQUES A LA PRESIDENCE VUE LA PERTINENCE DE SES ANALYSES SOCIO-POLITIQUES SERAIT UN ELEMENT EN MESURE D’INFLUENCER LE PRM DANS CETTE DECISION . IL N’Y A AUCUNE GARANTIE QUE LE PROCHAIN PARLEMENT VA VOTER CETTE LOI . QUELQUE PART ON A EST TENTé DE PENSER QU’ON VEUT PROTEGER QUELQU’UN QUE LE PARQUET NATIONAL FINANCIER DE PARIS EST ENTRAIN D’INSTRUIRE UN DOSSIER DE SOUPçONS DE BLANCHISSEMENT . ESPERONS SEULEMENT QUE CE N’EST QU’UNE HYPOTHESE INFONDEE .

  • « Des transformations politiques: la démocratie, et économiques d’une ampleur exceptionnelle. Cela on peut compter Sur PR Andry Rajoelina « Mais Au niveau de la mentalité nous devons faire des efforts puisque celui-ci aussi fait partie du quel notre pays ne pas s’émerger!! Pour cela on doit se réunir se tendre la main au lieu de toujours insulter critique n’est pas content de ce que fait le PR et le membre du gouvernement ! Le FANATISME cela aussi nous fait crever puisque c’est à cause de ceci que les insultes et ect…se crée!

  • je suis totalement d’accord à cette idée là; il nous faut l’incitation de la mentalité pour aller de la vent et pour avoir les grands pas aux progressions,, aucune changement sans morale et sans conscience. il faut toujours dans le sens positif sur le plan moralité!

  • La moralité politique est une éthique politique non négligeable pour le bien commun. Si tous les dirigeants s’attendent à des vrais vision politiques, la probabilité de défaillance de Madagascar va connaitre une amélioration significative.