Accueil » Social » Traitement anti-covid – Appréhension sur le risque d’automédication
Social

Traitement anti-covid – Appréhension sur le risque d’automédication

Les petites grippes doivent être traitées.

Les pharmaciens sont désormais autorisés à vendre les médicaments de traitement des symptômes du coronavirus sans ordonnance. C’est ce qui a été indiqué au conseil des ministres, le 31 mars. L’application de cette directive ne fait pas l’unanimité chez les pharmaciens.

Certains refusent de procurer des antibiotiques de traitement de Covid-19 sans prescription. Les clients perdent le nord. « L’État a autorisé la vente sans prescription médicale du protocole de traitement Covid-19. Arriver à la pharmacie, on refuse de nous délivrer les médicaments », lance Hary Maminiriana, proche d’une personne qui présente des formes légères du coronavirus, hier.

Des pharmacies sont catégoriques. Elles ne vont pas délivrer ces médicaments sans prescription d’un médecin. « Les fortifiants, on peut les vendre sans ordonnance. Ce qui n’est pas le cas pour les antibiotiques. Des malades peuvent présenter une intolérance aux médicaments. Par ailleurs, la dose et la durée du traitement doivent être prescrites par un médecin, selon l’âge et l’état du malade. On ne peut pas prendre ces médicaments comme on le veut », a indiqué le responsable de vente d’une pharmacie.

Les risques d’automédication sont élevés, avec cette vente libre de certains antibiotiques, en cette période d’épidémie. La résistance aux antibiotiques est ce que craignent le plus les médecins et les pharmaciens, avec l’automédication. « Ces antibiotiques ne seront plus efficaces si la dose nécessaire n’est pas respectée, si on les prend à chaque fois qu’on ne se sent pas bien, sans terminer le traitement », indiquent les professionnels de santé. Les médicaments peuvent, par ailleurs, entraîner des maladies rénales.

Selon une source auprès du ministère de la Santé publique, les pharmaciens sont invités à conseiller leurs clients sur les médicaments qu’ils peuvent prendre et leur dose, suivant les symptômes de leur maladie.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter