Accueil » Chronique » La magie UEFA
Chronique

La magie UEFA

Cette chronique a été motivée par un tremblement de terre: l’Allemagne, quatre fois championne du monde et quatre autres fois finalistes, trois fois championne d’Europe et trois autres fois finalistes, a été battue, à domicile, par la Macédoine du nord. Première défaite après 17 victoires consécutives en éliminatoires de mondial, depuis un match nul contre la suède en 2012. et une première défaite depuis le 1er septembre 2001 et le non moins retentissant (1-5) contre l’Angleterre à Munich. Quatre fois consécutivement au moins demi-finalistes (2002, 2006, 2010, 2014), l’Allemagne sortait dès le premier tour du mondial 2018. Deux ans après, le 17 novembre 2020, la Mannschaft subissait sa pire défaite depuis 1931 (0-6, contre l’Espagne). Le long mandat de Joachim Löw, coach depuis 15 ans, connait un piteux épilogue.

Le football mène à tout. À la géographie, par exemple. La géographie particulière de l’UEFA, la confédération européenne de football, entité multimilliardaire qui traite d’égal à égal avec les États et qui s’affranchit des atermoiements de l’Union Européenne. Le général de Gaulle parlait d’une Europe de l’Atlantique à l’Oural. Son successeur Emmanuel Macron l’avait étendue «de Lisbonne à Vladivostock». L’UEFA cultive sa propre certaine idée de l’Europe, de la Mer du Nord à la Mer Caspienne.

En pleine guerre froide, l’Europe du football s’étendit d’emblée à l’URSS et aux pays de l’Europe de l’Est. À l’UEFA, les nations du Royaume-Uni sont indépendantes: Angleterre, Écosse, pays de Galles, Irlande du Nord, voire Gibraltar, territoire britannique d’outre-mer. De même, les îles Féroé ont une équipe nationale distincte du Danemark.

Quand l’UEFA dessine l’Europe, elle va jusqu’en Israël, jusqu’au Kazakhstan, jusqu’en Turquie. Bakou, Azerbäidjan, finale de l’Europa Ligue le 29 mai 2020. Istanbul, Turquie, finale de la Ligue des Champions, le 29 mai 2021. Le stade Olympique d’Istanbul porte le nom du laïcisant Atatürk alors que la cathédrale Sainte-Sophie a été retransformée en mosquée. Considérations qui ne sont pas celles de l’UEFA.

L’Europe se dit-elle Chrétienne, héritière du Saint Empire Romain Germanique, les équipes féminines de la Turquie et du Kosovo, deux pays à forte majorité musulmane, s’affrontent pour les éliminatoires de l’Euro 2022. Et que dire quand un groupe Ligue Europa oppose les Azéris du FK Qarabag, les Turcs de Sivasspor et les Israéliens du Maccabi Tel-Aviv: Villarreal, club de l’Espagne de Charles Quint, était le seul «vrai» européen de ce groupe exotique.

Fin novembre 2020, des milliers d’Arméniens prenaient le chemin de l’exode: ils ont brûlé leurs maisons, ils ont fermé leurs monastères orthodoxes, ils ont abandonné Dadivank et évacué Chouchi «la Jérusalem du HautKarabakh», ils ont abattu leurs cochons à la kalachnikov. La Fédération arménienne de football a demandé à l’UEFA d’exclure le club azéri FK Qarabag (fondé en 1951 dans le Nagorny-Karabakh) dont un des dirigeants a appelé au meurtre des Arméniens tout en justifiant le génocide arménien de 1915. En vain.

Qu’importe à l’UEFA que Gibraltar, par le traité d’Utrecht de juillet 1713, soldant la guerre de succession d’Espagne, ait été attribué à la Grande-Bretagne au détriment de l’Espagne. Aucun problème pour l’UEFA que la Grèce et la Bulgarie bloquent le processus d’adhésion à l’UE de la Macédoine du Nord. Depuis la Suisse, pays neutre, le gouvernement du football européen fait comme si l’adhésion de la Turquie à l’Europe n’est pas «au point mort».

Les affrontements militaires, différends frontaliers, bisbilles religieuses, nettoyages ethniques, n’existent pas sur la planète UEFA. Théoriquement, la Turquie peut jouer contre l’Arménie, l’Arménie faire baballe avec l’Azerbaïdjan, la Turquie disputer un match dans le Nord qu’elle n’a pas annexé de l’île de Chypre, la Serbie se rendre pacifiquement au Kosovo, l’Espagne jouer à l’extérieur à Gibraltar.

Et quand il le faut, les tirages au sort ne doivent rien au hasard : l’aléatoire est scientifiquement organisé pour éviter toute confrontation directe entre la Russie et l’Ukraine, depuis l’annexion de la Crimée par la Russie, en 2014. Tour de passe-passe. La magie du sport, la magie du foot, la magie UEFA surtout.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter