A la une Social

Épidémie – Des porteurs du virus voyagent en taxi-brousse

L’hôpital d’Andohatapenaka traite encore les autres malades.

Des cas avérés de coronavirus ont rejoint Toamasina par des moyens de transport en commun. Leurs compagnons de voyage doivent passer le test de dépistage.

Un cas confirmé de coronavirus hospitalisé à Toamasina a transmis le virus à des personnes qui ont voyagé avec lui d’Antananarivo à Toamasina, dans la semaine du 14 mars. « Il a rejoint Toamasina par taxi-brousse, après son arrivée à l’aéroport d’Ivato », explique une source dans la région d’Atsinanana, hier.

Les passagers de ce taxi-brousse, sont donc recherchés. Le ministère de la Santé publique a contacté la coopérative et le transporteur afin d’obtenir les adresses et les numéros de téléphone de ces passagers. « Nous les avons déjà contactés. La plupart se trouve à Toamasina, nous allons effectuer des tests sur eux, demain (ndlr : ce jour). Sept se trouvent à Antananarivo. Les autorités dans la capitale vont s’occuper de ces derniers cas », rajoute la source.

Un autre porteur du virus admis à l’hôpital Morafeno de Toamasina aurait, également, voyagé dans un taxi-brousse, entre Antananarivo et Toamasina. La personne qui serait entrée en contact avec lui serait déjà identifiée.

Une troisième victime a voyagé jusqu’à cette ville portuaire en prenant un véhicule de location avec sept autres voyageurs, dès leur arrivée à l’aéroport d’Ivato. « Huit personnes sont montées à bord de cette voiture. Le conducteur a été déjà contacté et nous avons le nom et le contact de la personne qui a fait la réservation pour ces huit passagers », explique notre source.

Six cas-contacts

L’État avait donné des instructions à tous les passagers en provenance de l’étranger arrivés à Ivato, entre le 14 et le 19 mars, de rester en confinement à Antananarivo, pendant quatorze jours, afin de « faciliter leur suivi ». Beaucoup ont bafoué ce dispositif. Certains ont été interceptés à Antsohihy, d’autres à Fianarantsoa, à Toamasina, et à Ambila Lemaitso. Pendant leurs voyages, ces personnes potentiellement porteuses du coronavirus ont, certainement, été en contact avec d’autres individus. Six cas contacts sont déjà testés positifs, selon les chiffres publiés, hier après-midi

Selon les informations relayées par l’OMS, le coronavirus peut se transmettre « d’une personne à l’autre par le biais de gouttelettes respiratoires expulsées par le nez ou par la bouche lorsqu’une personne tousse ou éternue. Il est également possible de contracter la covid-19 en inhalant des gouttelettes d’une personne malade qui vient de tousser ou d’éternuer. Ces gouttelettes peuvent se retrouver sur des objets ou des surfaces autour de la personne en question. On peut alors contracter la maladie si on touche ces objets ou ces surfaces et si on se touche ensuite les yeux, le nez ou la bouche ».

En cas de symptômes suspects de coronavirus, à savoir, de la fièvre, des toux sèches, des maux de gorge, des fatigues musculaires, et une détresse respiratoire, il est recommandé d’appeler le 913.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter