Accueil » A la une » Vol d’yeux et rapt d’albinos – Trois morts et sept arrestations à Sakaraha
A la une Faits divers

Vol d’yeux et rapt d’albinos – Trois morts et sept arrestations à Sakaraha

Des yeux de morts ont été appréhendés sur les bandits.

Sept individus s’apprêtaient à vendre neuf yeux dérobés sur des corps lorsqu’ils ont été démasqués. Un bébé albinos qui allait être sacrifié a été sauvé in extremis.

Un fait-divers qui fait froid dans le dos. Appréhendés par l’armée malgache et le fokonolona à Andranomaitso Sakaraha jeudi, sept individus ont été conduits dès le lendemain à Toliara afin de répondre de vol d’yeux sur des morts. Trois de leurs comparses sont en revanche tombés sous les balles des militaires lors d’une opération visant à libérer une petite fille albinos, âgée de deux ans à peine.

Ces actes dépassant l’entendement sont survenus la semaine passée. La présence à Andranomaitso du cerveau de l’affaire, a mis la puce à l’oreille des habitants qui d’emblée ont saisi la section d’intervention militaire ZRPS Alpha, présente sur place. Soumis à un interrogatoire serré, le commanditaire a dans un premier temps essayé de mener en bateau les militaires et les villageois. En essayant de trouver une échappatoire, il a indiqué qu’il serait à Andranomaitso, une localité située à 18 kilomètre du chef-lieu de district de Sakaraha, pour commercer des oignons. Les nerfs à vif, les villageois ont continué à lui tirer les vers du nez. Pris dans l’étreinte, le quidam a tenté une deuxième parade en faisant savoir qu’il attendrait une cargaison d’oignons, que l’un de ses proches va expédier depuis Ankazoabo-Sud selon ses dires, mais il n’a pas pour autant réussi à convaincre et à calmer la foule en furie. Lors que la pression était de plus en plus forte, le suspect a fini par craquer pour passer aux aveux. C’est alors que les vols d’yeux  de morts ont été portés aux grand-jour. Après avoir été démasqué, l’individu a été sommé de prendre contact avec ses complices afin de permettre leurs arrestations. Dans une communication téléphonique,  deux de ses comparses ont été roulés dans la farine. Pour les coincer, les militaires ont signifié à leur complice  déjà appréhendé de leur demander de rejoindre Andranomaitso avec les yeux pillés déjà en leur possession afin de conclure une transaction avec un prétendu acheteur.

Magie noire

Pensant pouvoir être pays, les deux hommes ont mordu à l’hameçon, c’est alors qu’ils se sont fait cueillir. Neuf yeux de morts ont été pris en leur possession. Leur arrestation a permis de faire venir à Andranomaitso quatre autres individus impliqués dans cette affaire de vol et de vente d’yeux de morts. N’y ayant vu que du feu, le quatuor s’est fait prendre dans les filets à leur tour. En poussant leur investigation plus en profondeur, le ZRPS Alpha a réussi à crever l’abcès sur une affaire rapt d’enfant albinos, dont le commanditaire n’est autre que celui des vols d’yeux.

Les militaires ont de ce fait monté un dispositif pour démanteler ce deuxième bras du réseau. Pour prendre au piège les ravisseurs d’enfant, le cerveau les a contactés par téléphone sous surveillance militaire pour leur faire savoir que le bébé albinos qu’ils ont enlevé aurait trouvé preneur. Venus avec l’enfant, les kidnappeurs se sont retrouvés nez-à-nez avec les militaires du ZRPS Alpha. Se heurtant à une résistance, ces derniers ont utilisé leurs armes. Pris dans un déluge de feux, trois des sept ravisseurs sont tombés sur le champ de bataille. Les quatre autres ont pour leur part réussi à se glisser à travers les mailles des filets et le bébé leur a été arraché sain et sauf.

De source militaire, ces actes horrifiants seraient motivés par des sacrifices et des ventes d’organes au service de la sorcellerie et de l’art occulte. Les yeux de morts serviraient à la préparation d’un prétendu grigri susceptible de rendre invisible. Les organes d’enfant albinos seraient également très recherchés par les pratiquants de la magie noire.  La fillette arrachée in extremis des griffes des malfaiteurs a été laissée aux bons soins du démembrement local du ministère de population.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter