Sport

Motocyclisme – Bike Week à Mahajanga

Quatre jours de fêtes. Voilà le projet gigantesque que la Fédération Malgache de Motocyclisme et la Ligue d’Analamanga de Motocyclisme prévoit d’organiser en 2020, en plus des courses habituelles en offroad et onroad. Celui-ci portera l’appellation de « Bike Week » ou littéralement la semaine de la moto.

La ville de Mahajanga a été choisie pour l’accueillir, probablement au mois d’août. « Une grande randonnée sera organisée par la commission ‘onroad’ de la Fédération, pour rallier Mahajanga, qui demeure une destination de choix pour la période de vacances en août. Tous les motards seront invités à y participer, pour rouler tous ensemble », explique-t-on auprès de la Ligue d’Analamanga, concernant le choix de la Cité des Fleurs.

Gymkhana
Les passionnés de deux-roues en tout genre se retrou­veront ainsi dans un seul et même endroit, comme ce fut le cas lors du Bikers Show d’avril 2017. Pour l’instant, les dates exactes n’ont pas encore été déterminées. Mais ce qui est sûr, c’est que la Bike Week ne se s’étalera pas seulement sur deux jours, mais sur quatre, soit de jeudi à dimanche.

Chaque journée sera réservée à une discipline donnée. Un gymkhana pour motos grosses cylindrées ouvrira le bal, le jeudi.

Pour l’instant, le Village Touristique se présente comme le site idéal pour ce faire. S’ensuivront des courses du championnat de Madagascar de moto tout-terrain « endurance/enduro » et du championnat de Madagascar de scooter. Et encore, d’autres disciplines pourraient venir rejoindre la liste au fur et à mesure qu’on s’approche de l’événement. « On s’inspire des célèbres ‘rally’ aux Etats-Unis, du genre de Sturgis ou Daytona, durant lesquels les motards se réunissent dans une sorte de festival. L’idée est de réunir tout le monde dans un seul et même endroit pour célébrer ensemble la passion des deux-roues », poursuit-on auprès de la Ligue d’Analamanga. Bien évidemment, les préparatifs débuteront très prochainement.

Vu les dispositions logistiques que l’événement requiert, ainsi que les nombreuses autorisations administratives à obtenir, un élan de plusieurs mois s’impose pour mener à bien son organisation.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter