Faits divers

Réveillon 2019 – Six morts et près de trois cents blessés

Chaque année, les bagarres font des morts et  des blessés la veille du nouvel an.

Les médecins urgentistes ont été débordés pendant le Réveillon. Agressions, accidents de la circulation et overdoses d’alcool ont causé plusieurs décès.

Morts et blessés ont été dénombrés à l’Hôpital Joseph Ravoahangy Andria­navalona (HJRA) pendant les fêtes de fin d’année. Le bilan enregistré entre le jour de la fin d’année et celui du nouvel an fait état de six morts et de deux cents soixante-seize blessés. L’un des décès les plus tragiques est survenu à Ampaman­tanana Mahazoarivo la nuit de la Saint Sylvestre. Matra­qué en pleine tête, un chef de famille âgé de trente-deux ans a été laissé pour mort par ses bourreaux devant le portail de son foyer.
En revenant de l’église aux alentours de minuit, sa femme était pétrifiée en le voyant à terre. Agonisant, il a été d’emblée transporté à l’hôpital d’Ampefiloha mais les médecins urgentistes ne pouvaient plus rien faire
pour lui. Quelques heures plus tôt, un motard âgé de quarante-deux ans a rendu l’âme après que sa deux-roues ait été broyée par un minibus de marque Mercedes Sprinter à Ambohi­mangakely. Saisie de l’affaire, la gendarmerie a ouvert une enquête et entamé les auditions. Le jour de la fin de l’année, un quadragénaire a également trouvé une mort tragique.

Fugitif
Le défunt était à moitié nu lorsque sa dépouille mortelle a été repêchée dans l’Ikopa, du côté d’Anosizato, avant d’être placée à la morgue pour autopsie.
Hier à l’aube, une piétonne, âgée d’une quarantaine d’année a été fauchée à mort par un délinquant de la route sur le By Pass. La tête de la victime a été broyée par les roues du véhicule fou.
Le chauffard a commis un délit de fuite après l’accident et demeure jusqu’à maintenant introuvable. Le commissariat de police d’Alasora est en charge de l’enquête. Les éléments envoyés sur le lieu de l’accident ont conduit le corps inerte de la défunte à la morgue de l’hôpital d’Ampefi­loha mais la famille de la victime n’a jusqu’à maintenant donné aucun signe de vie. Au service de réanimation médical et de toxicologie, deux cas de décès par overdose d’alcool sont en revanche répertoriés, dont un dans le courant de la journée du 31 décembre et un autre, hier. Les deux hommes avaient déjà succombé avant d’être admis.
Au total, vingt-six personnes ont été reçues dans le même service pendant ces deux jours de fête, dont huit cas de coma éthylique, trois tentatives de suicide et deux manifestations d’intoxication alimentaire.
Au service des urgences, cent quatre-vingt-seize consultations ont été enregistrées pendant le réveillon. Les bagarres ont fait le plus de victimes.
Elle se hissent au sommet du hit-parade avec cent-seize cas d’agressions. Les accidents de la circulation arrivent en seconde position avec soixante-douze blessés. Le jour du nouvel an, entre 6 heures du matin et 16 heures, quatre-vingt blessés ont été répertoriés. Une fois encore, les bagarres remportent le haut de la palme en termes de victimes.