Accueil » Politique » TRANSPORT FERROVIAIRE  – Assainissement avant la relance de la FCE
Politique

TRANSPORT FERROVIAIRE  – Assainissement avant la relance de la FCE

Avant la fin d’année. Voilà le deadline indiqué comme impératif par le conseil des ministres pour la reprise des activités de la ligne ferroviaire Fianarantsoa Côte-Est (FCE). Une échéance annoncée de vive voix par Andry Rajoelina, président de la République, devant les habitants de Manakara, dimanche. “Le président de la République a été intransigeant. Il faut trouver des solutions le plus rapidement possible aux problèmes de la FCE car, selon ses consignes il est impératif que le transport ferroviaire sur cette ligne reprenne avant la fin de l’année”, rapporte le communiqué du Conseil des ministres d’hier. Durant sa réunion hebdomadaire, l’Exécutif a mis l’accent sur des failles à résorber. En faisant le parallèle entre le discours de Andry Rajoelina à Manakara, et le rapport du conseil des ministres d’hier, l’assainissement de la gestion administrative et financière de la FCE s’inscrit en priorité de la “to do list”. Face aux habitants de la région Fitovinany, le chef de l’Etat a fait part du constat “d’une mauvaise gestion”, au sein de la FCE. Selon ses dires, “les recettes disparaissent, les salaires du personnel ne sont pas payés”. Sur sa lancée, il a ajouté, “nous allons en finir avec les connivences et la protection des incompétents”.

Faisant écho aux propos présidentiels à Manakara, le conseil des ministres d’hier a donné son feu vert pour l’émission d’un appel à candidature afin de recruter un nouveau directeur général de la FCE. Il aura, notamment, la charge de développer un plan d’action pour redresser la FCE. Outre cette mauvaise gestion dénoncée par le Président, himself, la ligne FCE est paralysée depuis plusieurs mois en raison des problèmes techniques de ses locomotives. L’État a fait l’acquisition de quatre locomotives pour la FCE. Ils ont été importés d’Espagne et remis officiellement en 2021. Seulement, il s’est avéré que ces nouvelles motrices ont des freins défectueux. Dans l’immédiat, le Conseil des ministres a acté le remplacement provisoire, des locomotives défectueuses, par une motrice de la société Madarail. L’Etat compte, en parallèle, faire valoir la garantie inscrite dans le contrat d’achat avec l’entreprise espagnole pour la réparer le système de freinage. La ligne FCE fait la liaison ferroviaire entre Fianarantsoa et Manakara. Elle contribue au désenclavement de plusieurs localités. Le commerce de denrées agricoles comme le litchi est tributaire de cette voie ferrée. À cela s’ajoute son potentiel touristique. Cette ligne permet, en effet, de sortir des sentiers battus et d’apprécier le paysage pittoresque et la culture des habitants de cette partie du Sud-Est du pays.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter