Accueil » A la une » Éducation – Des lycéens d’Alarobia se déchaînent
A la une Faits divers

Éducation – Des lycéens d’Alarobia se déchaînent

L’Emmoreg a du intervenir pour stopper la marche des lycéens à Antanimena.

Une bagarre entre élèves du lycée technique et professionnel d’Alarobia et ceux de Mahamasina a failli dégénérer sans l’intervention des forces de l’ordre, hier.

La police a dû intervenir pour couper court à la tentative des élèves du lycée technique et professionnel (LTP ) d’Alarobia d’attaquer ceux du génie civil de Mahamasina (LTPGCM), hier. Ils seraient sous l’influence d’une vidéo partagée sur facebook où on peut voir leurs deux camarades tabassés par des adolescen ts de l’ au t re établissement.

Une déclaration des responsables pédagogiques a pourtant souligné que la vidéo était une intox’. Elle était enregistrée en 2018. Les garçons qui se battaient n’étaient ni du LTP d’Alarobia ni de Mahamasina.

Interrogé par des confrères, le proviseur du LTPGCM, Tovoherison Rakotondranjato, a expliqué qu’un salon des métiers a été organisé au lycée d’Alarobia, la semaine passée. Ils ont participé à cet événement et disposé d’un stand d’exposition sur place.

Pour une raison encore indéterminée, des étudiants de deux établissements se sont frottés. À en croire le proviseur, ils ont récupéré leur élève. Ils lui ont demandé de rentrer. Ils l’ont envoyé avec un bus. « Il n’y a eu ni blessé ni mort », assène une enseignante jointe par téléphone.

Sang-froid

De son côté, une source policière a signalé un blessé qui était dans le coma jusqu’à hier matin. « Il a été sérieusement touché à la tête. Une enquête sera ouverte si ses parents portent plainte », a-t-elle confié.

Avant-hier, le directeur Tovoherison Rakotondranjato a encore parlé avec ses lycéens pour qu’ils gardent leur sang-froid face à une éventuelle revanche. D’après lui, ils ne devraient pas résister même si l’autre partie viendrait les attaquer.

En apprenant la ruée des jeunes du LTP d’Alarobia vers Mahamasina, le proviseur a immédiatement prévenu la police du cinquième arrondissement. Sitôt informés, des policiers ont stoppé les émeutiers à l’entrée du carrefour d’Antanimena. Ils les ont renvoyés à l’école.

Des gendarmes étaient postés devant le LTPGCM pour sécuriser les lieux. De là, le calme a été rétabli. Les proviseurs de deux lycées s’occupen t de la suite. Des mesures ont été prises.

Les cours ont été provisoirement suspendus à Mahamasina jusqu’à ce que la situation soit entièrement revenue à la normale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter