Accueil » A la une » Rentrée scolaire officielle – Une école pilote comme socle du développement
A la une Politique

Rentrée scolaire officielle – Une école pilote comme socle du développement

Les élèves se sont vus remetre un Rakibolana et des livres.

Le couple présidentiel a procédé à l’ouverture officielle de l’année scolaire à l’Epp-Ceg de Soamandrakizay, hier. Un établissement érigé en projet pilote de la vision d’émergence de l’éducation.

Un grand pas de plus. Le président de la Répu­blique, Andry Rajoelina ne cesse de prendre des initiatives pour remettre sur orbite l’éducation et l’enseignement des enfants.

Hier, avec son épouse le chef de l’État a procédé à la mise en service de l’Epp-Ceg Soamandrakizay où a été tourné la veille le face-à-face entre lui et des enfants dans le cadre de l’émission « Demokr’Ankizy ». Il s’agit d’un établissement trois en un puisqu’il dispose à la fois d’un préscolaire, d’une école primaire publique et d’un Collège d’enseignement général. Une école pionnière en quelque sorte qui servira de déclic pour la remise sur orbite de l’éducation et de l’enseignement, dont le niveau laisse à désirer comme tout le monde le sait.

C’est un établissement équipé également de matériel et de technologie de pointe en matière d’éducation et d’enseignement. « Ce que vous voyez ici aujourd’hui est le socle sur lequel nous allons édifier le développement du pays » devait déclarer le chef de l’État à l’assistance, bouche bée devant la qualité de l’établissement dedans comme dehors.

Transition énergétique

L’Epp-Ceg de Soaman­drakizay peut se comparer aux grandes écoles privées avec un cadre d’études excellent. Les salles sont bien éclairées, l’espace de travail est assez large pour chaque élève, une cantine assure la nourriture des élèves, l’infirmerie est équipée de tout ce qui est nécessaire aux premiers soins, les terrains de sport sont larges et aux normes.

Fini les craies et la poussière source d’allergie, à Soamandrakizay le tableau est interactif pour suivre les cours. Et ce n’est pas tout étant donné que l’Epp-Ceg de Soamandrakizay illustre déjà la transition énergétique. Grâce à des plaques photovoltaïques, l’établissement est autonome en matière d’énergie.

Les élèves de la primaire jusqu’à la fin du secondaire auront à leur disposition les manuels scolaires nécessaires. Ceux qui sont en classe d’examen se sont vus remettre un Rakibolana.

De quoi formater de bons citoyens. Le modèle de Soamandrakizay sera d’ail­leurs reproduit ailleurs dans tout le pays selon le président de la République.

Tout s’enchaîne ainsi pour relancer l’éducation. En un an, plusieurs actions ont été entreprises conformément aux velirano du président de faire de l’éducation une de ses priorités. « Si le secteur de l’éducation a été parmi les moins lotis dans le passé,il est désormais une priorité. L’expression selon laquelle, la jeunesse et l’avenir du pays ne sera plus que des mots. Nous allons former, encadrer et aider nos enfants, nos jeunes pour qu’ils aient tous les outils intellectuels afin de devenir réellement l’avenir de la nation » affirme Andry Rajoelina.

Cette nouvelle réalisation vient compléter les actions entreprises depuis un an par le président de la République. Andry Rajoelina est parfaitement conscient du rôle joué par l’éducation dans le développement.

Outre la construction des écoles manarapenitra, la distribution de Rakibolana et de livres dans toutes les Dren et Cisco, l’État a également supprimé les droits d’inscription dans les écoles publiques. L’effet a été immédiat au niveau de la scolarisation. La qualité des infrastructures devrait également motiver les élèves et les parents à fréquenter les écoles. Élémentaire.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi