Accueil » Social » Christian Rasoamanana – Le dessalement de l’eau de mer, une opération avantageuse
Social

Christian Rasoamanana – Le dessalement de l’eau de mer, une opération avantageuse

Selon Christian Rasoamanana, président du cabinet de conseil FIRST ENGINE ADVISORY et un ancien patron de l’équipe financement de grand projet de dessalement de l’eau de mer en Israël et au Maroc, l’idée d’installer des centres de dessalement dans le Sud serait une solution possible et avantageuse, notamment sur plusieurs points. « Il faut connaître les composantes essentielles en matière de dessalement, un tel projet nécessite avant tout beaucoup d’énergie. On peut également parler de l’infrastructure verte qui est mise en place via les énergies d’origine renouvelable, c’est le cas du projet au Maroc qui est particulièrement alimentée à partir de l’énergie éolienne. Après la question de l’infrastructure, il y a lieu de parler de la question de capacité puisque plus c’est petit, plus c’est cher. A contrario, plus c’est grand, plus il y a une économie d’échelle et donc le coût de production revient moins cher », ajoute-t-il.

Pour le cas de Maroc, il a été mis en place un système de contribution des agriculteurs pour le financement de l’usine de dessalement et en contrepartie les agriculteurs pourraient acheter l’eau à 50% moins cher que le coût de revient. « Parallèlement à cela, il est essentiel de voir les techniques pour optimiser le coût de production. Mais également voir l’impact environnemental dans le traitement de l’eau de mer. Le dessalement présente d’autres avantages par rapport à d’autres techniques surtout qu’à priori il y a une certitude d’alimentation », indique-t-il. Toutefois, le traitement par rapport à l’étape de mise en place du projet depuis la prise d’eau jusqu’à la sortie de l’usine pourrait être un inconvénient puisqu’il s’agit d’un long processus, avec entre autres, le prétraitement à l’étape de l’osmose inverse jusqu’au post-traitement.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi