Accueil » Faits divers » Attaque sur la RN7 – Deux bandits armés tués dans une fusillade
Faits divers

Attaque sur la RN7 – Deux bandits armés tués dans une fusillade

Les armes et amulettes de deux défunts.

Opération musclée. Le ratissage et la collecte de renseignements battent leur plein suite à l’attaque de cinq véhicules, survenue le 18 septembre, sur la route nationale (RN7), entre Beronono et Ilaka centre. Dès le lendemain, la police d’Antsirabe a identifié et ciblé deux individus armés, des auteurs principaux de l’acte. La filature s’est poursuivie jusqu’à Andraikiba où les quidams ont encore cherché à défier les forces de l’ordre.

Les malfrats ont ouvert le feu sur les policiers. L’arrestation a viré à un échange de tirs. Les forces de l’ordre ont riposté. Deux des bandits ont reçu des balles à la poitrine. Ils n’ont pas survécu. Leur pistolet de fabrication locale, deux portables appartenant aux passagers de taxis-brousse volés, un poignard et un tas d’amulettes ont été mis sous scellés pour servir de pièces à conviction.

Les dépouilles des défunts ont été transportés à la chambre mortuaire en attendant que leur famille vienne les récupérer.

« Ces bandits étaient des multirécidivistes. Ils avaient pris part à un braquage opéré à Atsimotsena, dans la ville de Betafo, le 21 août », a souligné l’Unité d’intervention rapide (UIR).

Réquisition

Un des malfrats abattus vient d’être capturé. « Il a avoué et révélé pendant son interrogatoire qu’ils figuraient parmi le gang, auteur de l’attaque du convoi », ajoute la police. Celle-ci poursuit l’enquête pour identifier et arrêter tous les complices, ainsi que le cerveau de l’affaire.

De leur côté, la gendarmerie d’Amoron’i Mania appuyé par celle de Vakinankaratra a également interpellé quatre personnes, dont une femme, présumés suspects dans cette attaque en question. Ils ont été trahis par les portables de leurs victimes car le résultat de la réquisition auprès des opérateurs mobiles a rapidement mené à leur localisation. Ils ont été arrêtés dans la ville de Betafo. Les deux frères de la femme croupissent à présent dans la maison centrale d’Antsirabe pour des actes similaires.

Des mesures préventives ont été prises suite à l’attaque, le 18 septembre sur la RN7. Des éléments de la gendarmerie escortent désormais les taxis-brousse d’Antananarivo-Fianarantsoa jusqu’à Toliara.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter