Culture

Danse contemporaine – « Mémoire floue » conjugue les créativités malgache et rwandaise

Constituant un pont entre deux nations, le Rwanda et Madagascar, mais surtout entre deux univers artistiques, « Mémoire floue » nous embarque pour un voyage imagé en mouvement, ce 4 octobre. D’un côté, on a Abdoul Mujyambere, artiste visuel et performeur, tandis que de l’autre, on a Harivola Rakotondrasoa, danseur et chorégraphe. Ensemble, ils nous concoctent, pour ce mercredi à 19h, une performance chorégraphique inédite sur les escaliers d’Antaninarenina, suivie d’une installation d’art visuel transcendante au Cercle Germano-Malgache (CGM) Analakely à partir de 19h30. En deux temps, le duo se plaira ainsi à exposer l’étendue de sa créativité commune, en valorisant surtout pluridisciplinarité et complémentarité artistique.

« L’objectif est, avant tout, de pouvoir créer un lien entre nos deux pays à travers l’art », confie Harivola Rakotondrasoa. Une porte ouverte sur les deux cultures qui régissent Madagascar et le Rwanda donc, « Mémoire floue » promet une expérience unique pour le public.

Entre la danse, la photographie et la vidéo, ce projet nous invite ainsi à nous imprégner de l’univers de Harivola Rakotondrasoa et d’Abdoul Mujyambere. Une mise en lumière sur le corps et ses mouvements, « Mémoire floue » ravivera sans doute en chacun de nous un esprit de fraternité culturelle. Le projet fait suite à une résidence de recherche et de création entreprise par le duo, le temps d’une soirée. Il communiera et interagira alors avec le public. Les deux manifestations promettent poésie et émerveillement, en éveillant notre mémoire, un sujet qui semble tenir particulièrement à cœur Harivola Rakotondrasoa et qu’il se plait à mettre en avant.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter