Accueil » A la une » Exportation – Remettre la vanille sur orbite
A la une Economie

Exportation – Remettre la vanille sur orbite

Edgard  Razafindravahy  avec  les  membres  du  CNV hier au Carlton.

« Il faut redonner sa place au produit merveilleux que Dieu a donné à Madagascar ». C’est l’engagement pris par Edgard Razafindravahy ministre de l’Industrie, du commerce et de la consommation devant les membres du Conseil National de la Vanille lors d’une réunion tenue hier au Carlton.

« Nous avons la vanille qui émerveille le monde entier. Il faut redorer son blason », a souligné Razafindravahy.

La filière vanille sera réorganisée depuis la base. C’est un produit d’exportation qui devrait contribuer au développement de Madagascar. Malheureusement, la vanille est au plus mal cette année avec des prix très bas pour la vanille verte. La campagne de récolte s’est terminée avec un bilan loin des espérances. On a exporté 2 376 tonnes en 2020. La campagne d’exportation a été fixée du 15 septembre au 31 mai 2022. Les dossiers de demande d’exportation seront reçus jusqu’ au 10 septembre.

L’organisation du travail depuis la plantation, le respect des normes garantissent l’excellence de la qualité de la vanille pour le futur et feront briller Madagascar dans le concert des Nations. « Il faut faire en sorte que la vanille malgache retrouve sa place sur le marché international », a lancé le ministre comme pari. Edgard Razafindravahy a déclaré sa volonté de rencontrer tous les acteurs de la vanille depuis les planteurs jusqu’aux exportateurs hier devant les membres du CNV. « Il faut que la campagne de la vanille verte et l’exportation soit une réussite pour rehausser le niveau de vie des paysans et leurs familles », a conclu le ministre. Ce n’est qu’un début. D’autres contacts plus fréquents sont prévus pour pouvoir aller plus loin.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter