Accueil » A la une » Ankarafantsika – Lancement de la stratégie contre les feux
A la une Régions

Ankarafantsika – Lancement de la stratégie contre les feux

La ministre de l’environnement à côté de la député de élu à Mahajanga.

Le lancement de la stratégie de lutte contre les feux dans le Parc d’Ankarafantsika, a eu lieu vendredi. Elle a été élaborée par Madagascar National Parks (MNP).

Les moyens de lutte contre les feux ont été présentés par le Directeur général du Madagascar national Parks durant une cérémonie qui s’est déroulée, vendredi, dans le parc national d’Ankarafantsika. Le but est d’éradiquer les feux de brousse et incendies fréquents sur place.

Il s’agit de recourir aux méthodes traditionnelles pour mobiliser les communautés locales. Un projet de vaste reboisement et agroforesterie ainsi que la plantation de pâturages pour les bêtes font partie de cette stratégie. Le projet consiste à un pare-feu vert qui protégera les jeunes plants.

En présence de tous les acteurs concernés, un pacte ou « dina » a été conclu afin de renforcer la protection de la forêt. Tout le monde s’était engagé à signer le « Dina ». Les leaders traditionnels ont été valorisés car ils sont respectés au sein de la société. Cependant, cette collaboration se fera dans le respect des lois en vigueur.

« Les méthodes traditionnelles et les moyens modernes sont combinés pour la protection contre les feux », a expliqué le Directeur Général de Madagascar national Parks.

Les agents du Parc et les Forces de Défense et de sécurité seront désormais côté à côte pour sécuriser le Parc d’Ankarafantsika.

Des sapeurs-pompiers de la région Boeny étaient présents afin de partager leurs expériences en termes de gestion de feux au cas où un feu se présente dans l’aire Protégée. Des dizaines de jeunes volontaires étaient aussi présents afin de s’occuper de l’éducation de la population locale concernant l’importance de la protection de la forêt et les impacts de la destruction.

La ministre de l’Envi­ronnement et du développement durable, Raharinirina Baomiavotse Vahinala, le Gouverneur de la région Boeny, Andriantomanga Mokhtar, ainsi que la députée élue à Mahajanga, Rahantanirina Lalao, le Roi du Boeny et les représentants des communautés environnantes d’Ankara­fantsika, les représentants de la population immigrante, les Maires des Communes environnantes, l’Université de Mahajanga, le Chef de District ont assisté à la cérémonie.

« Douze pour cent (12%) des touristes sont attirés par les forêts à Madagascar. Cette méthode sera reproduite dans les autres régions », a déclaré la Ministre.

« Les auteurs de crimes envers la forêt seront punis par la Loi », aprécisé le Gou­verneur de la Région Boeny. Mis à part les animaux, les arbres et le miel, la forêt d’Ankarafantsika abrite aussi des lieux de cultes traditionnels (doany).

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi