Accueil » Régions » Aïd Al-Adha dans le Nord – Une célébration dans la simplicité
Régions

Aïd Al-Adha dans le Nord – Une célébration dans la simplicité

Outre, l’Aïd El Fitr qui marque la fin du Ramadan, l’Islam reconnait également comme grande fête l’ Aïd al-Adha ou la fête du sacrifice, commémorant le sacrifice d’Abraham. Mais, cette année, la célébration dans la ville d’Antsiranana s’est déroulée dans la simplicité totale à cause d’un état d’urgence sanitaire.

La veille du grand jour, une voiture, équipée des matériels de sonorisation, a circulé les artères de la capitale du nord pour sensibiliser les communautés musulmanes à rester chez eux durant la journée de célébration afin de participer au combat contre la covid-19 et d’éviter la contagion. Traditionnellement, cet événement religieux est l’occasion pour les fidèles musulmans de se rendre dans les mosquées ou dans un grand espace public pour la prière. Mais, cette fois ils ont pratiquement fait le genre de louange appelé « Takbir » dans leurs foyers respectifs puisque les mosquées sont toutes fermées.

Car cette grande fête signifie aussi fête du mouton, après la prière matinale faite à la levée du soleil, certains musulmans antsiranais se sont attelés à la préparation des sacrifices de moutons, chèvres ou zébus. Tout  dépend rituellement du  type des foyers selon leurs possibilités.

Rituellement, la viande de ces sacrifices est divisée en trois dont une partie est donnée aux voisins, une autre aux plus démunis, et le reste pour la famille. Il est ainsi de coutume pour cette dernière de convier ses amis autour d’un repas. En plus d’être une occasion de partager un moment de convivialité à ceux qui n’ont pas de quoi subvenir à leurs besoins, les musulmans offrent, sur le plan nutritif, une nourriture aux apports multiples.

La fête de Aïd al-Adha est aussi marquée par l’échange de vœux . Appels, messages, visites aux proches, tous les moyens sont utilisés pour se féliciter en ce jour de fête. Le nouveau gouverneur de la région Diana, Daodo Arona Marisiky, a adressé, à travers la presse locale, ses meilleurs vœux aux musulmans antsiranais et de par le pays. Il a aussi lancé un message de solidarité avec les populations car cet événement est  la preuve de charité,  de fraternité, de l’entraide et de partage.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter