Economie

Environnement – Huiles essentielles et reboisement

Filière à fort potentiel. Les exploitants d’huiles essentielles ont dressé, hier à Ambatobe, un bilan de leurs activités, un an après avoir signé un engagement pour le reboisement. Le groupement des exportateurs d’huiles essentielles de Madagascar (GEHEM) a annoncé, au ministère de l’Environnement et du développement durable avoir planté un peu plus de huit cent vingt mille jeunes plants durant la période 20191- 2020.

Un objectif largement surpassé dans la mesure où le groupement a signé pour le reboisement de cent mille arbres.

Près de trois cent mille personnes vivent des activités de cette filière. L’expor­tation d’huiles essentielles fait rentrer également des devises au pays. En 2018, la filière a rapporté cent quatre millions de dollars. Cependant, en 2019, cette recette a baissé jusqu’à douze millions de dollars. Une baisse de performance causée par une situation précaire notamment à cause des lourdeurs des procédures administratives, notamment le traitement des dossiers d’obtention de visa pour l’exportation à l’époque.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter