Accueil » Actualités » Télécommunication – Les cartes SIM non- enregistrées à suspendre
Actualités Economie

Télécommunication – Les cartes SIM non- enregistrées à suspendre

Des cartes SIM à bloquer. 600 000 cartes SIM non-enregistrées vont être suspendues à partir d’aujourd’hui. « Chaque opérateur a déclaré devoir suspendre 200 000 cartes SIM non-identifiées. Nous avons donné un délai aux opérateurs mobiles pour enregistrer et identifier leurs cartes SIM. Des messages ont été envoyés pour informer les clients de cette suspension. Le délai est maintenant passé », confirme un responsable au sein de
l’autorité des régulations des technologies de communication ou (Artec), lors d’une interview, hier, au siège de l’Artec Alarobia.
L’enregistrement des cartes SIM est exigé pour des raisons de sécurité. « Si une carte est identifiée, il est plus facile de reconnaître et de pister les malfaiteurs, grâce aux informations», souligne-t-il.
Cette fois, l’Artec est plus stricte sur ce délai. « Le délai est toujours reporté parce que des clients n’ont pas les moyens de s’enregistrer faute d’agence à proximité de leur lieu d’habitation. Les opérateurs ont demandé de reporter la date limite de l’identification, et nous l’avons accepté », explique-t-il.
Les clients auront toutefois encore une opportunité de récupérer leur carte. « Les opérateurs vont leur donner une dernière chance pour l’enregistrer à son propriétaire. 90 jours leur seront accordés pour le faire », rajoute le responsable. « Toutefois, en dehors de ce délai, les cartes vont être définitivement bloquées », ajoute-t-il.

Helifetra Randriminovololona

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter