Social

Plan sectoriel de l’éducation – Les écoles catholiques émettent des doutes

Les suggestions lors du séminaire national des écoles catholiques ont été évoquées pendant la journée des écoles catholiques, hier à Antanimena.

Des doutes planent encore par rapport à l’application du plan sectoriel de l’éducation. Une évaluation de ce plan se fera à la mi-juin pour en discuter.

Des doutes persistent encore sur le contour du plan sectoriel de l’éducation pour les écoles confessionnelles. Des points relevant des difficultés d’application ont été remis sur le tapis lors de la journée des écoles catholiques à Antanimena hier. Les vingt-cinq points qui ont été discutés lors du séminaire national des écoles privées catholiques à Antsirabe, la semaine dernière, ont été évoqués lors de cet évènement. Les sept points concernent les différentes réserves, entre autres la durée de l’enseignement fondamentale, ont été rediscutés.

« Sept points sont ressortis durant le séminaire, entre autres, les neuf ans d’éducation fondamentale qui constituent une menace pour les écoles catholiques surtout ceux en milieux ruraux. Puisque la plupart de ces écoles proposent des formations qui s’achèvent à la fin de la classe de 9e, certaines d’entre elles vont fermer, si cela s’applique », indique explique le Père Guy Noel Andrianantoanina, Directeur Diocésain de l’Enseignement Catholique, hier. Des suggestions en ressortent : « Nous suggérons que l’éducation fondamentale soit comprise dans les sept années d’éducation, ainsi on avance comme solution le collège professionnel », enchaine le Père Guy Noel Andria­nantoanina.

Evaluation
De ce fait, lors de l’évaluation prévue pour la mi juin, les écoles catholiques feront partie prenante et exposeront leurs doutes « Une évaluation du plan sectoriel pour l’éducation sera organisée du 10 au 12 juin en faisant participer les partenaires financiers et techniques, le ministère concerné et les écoles privées », indique Tsarasidy Marcellin, Directeur d’Office National des Etablis­sements Privés (ONEP) hier. De plus, quelques points ont été alors requis par ces derniers pour en faire l’objet d’une table ronde avec le ministère responsable. « Les trois points essentiels vont être requis par eux pour être discutés dont l’éducation fondamentale de neuf ans, la rentrée scolaire et le problème de subvention », conclut-il.

Les examens pour bientôt

Les examens pour les diplômes catholiques se feront d’ici peu. Pour le CEPE, il se fera pour le 6 août, Le Brevet d’Etude de premier Cycle ( BEPC) du 19 au 28 août et le Baccalauréat se fera du 2 au 6 septembre incluant toutes les matières . Les diplômes qui ne sont valables seulement qu’au niveau interne.