Economie

Immobilier – Le secteur s’ouvre à la diaspora

La majorité des investisseurs de la diaspora sont des retraités.

Valeur sûre. Investir au pays représente une option plutôt intéressante pour les Malgaches d’outre-mer. Ce constat a été exposé, à Ivandry dans les locaux d’Ivana Immobilier, lors de la présentation des activités de cette société. « Selon l’Organisation Internationale des Migrations, la diaspora malgache en France a une réelle volonté de contribuer au développement de Madagascar. Dans cette optique, elle entend investir dans le tourisme, l’immobilier, les infrastructures, ou la création d’entreprise. Une volonté perturbée par quelques perceptions négatives de l’environnement y afférent, en l’occurrence, l’insécurité des investissements, dont l’insécurité juridique ou la lenteur et la lourdeur des procédures. Et c’est, surtout, sur ces derniers points que nous intervenons dans la mesure où nous sommes une entreprise de construction clé en main pour ceux qui envisagent de passer leurs retraites à Madagascar», explique Lilia Ratefiarivony, fondatrice et manager d’Ivana Immobilier.

Cette dernière maintient que, contrairement aux idées reçues, une grande partie de la diaspora malgache met un point d’honneur à raffermir leurs racines d’où l’intérêt, pour ces derniers d’investir dans l’immobilier à Madagascar. L’investis­sement de la diaspora, tout domaine confondu, s’élève à un peu moins de quatre cent millions de dollars annuel selon la compilation de données issues des bases statistiques de la Banque Mondiale et du FMI.