Culture

9e Jazz @ Tohatohabato – Le « Jazz Quartier » enchante sur son passage

La caravane de « Jazz Quartier » capte l’attention des piétons et réjouit les passants.

Une caravane de musiciens a sillonné la capitale, hier, en jouant des morceaux jazz tout le long de son trajet. Le public a été réceptif, la discipline se vulgarisant de plus en plus.

Un baromètre grandeur nature. Le cortège de « Jazz Quartier» qui a emprunté les rues populeuses et populaires d’Antananarivo, dans la journée d’hier, a été bien accueilli par les passants. Ces derniers ont pu apprécier la musique jazz, un style musical pas très familier aux oreilles de certains d’entre eux.

La 9e édition de Jazz@Tohatohabato, du 29 mai au 2 juin, a choisi une autre trajectoire pour son concept « Jazz Quartier ». Hier, une caravane transportant une trentaine de musiciens du Jazz Club du CGM a pris le départ à Analakely pour sillonner les rues d’Isotry, des 67 ha, d’Ankorondrano, jusqu’à Sabotsy-Namehana. Elle a produit du jazz à profusion qui a capté l’attention des piétons. Pendant les arrêts fréquents, les gens se sont amassés pour apprécier les talents des jeunes musiciens, créant ainsi une ambiance improvisée.

« Je ne sais pas quel genre de musique c’est, mais déjà voir l’âge des musiciens et la façon dont ils jouent m’épatent », constate Tovo, un vendeur à Isotry. « Ça change des rythmes qu’on a l’habitude d’entendre et je trouve que leur musique a un pouvoir apaisant », ressent Berthine, une passante aux 67 ha. « Je constate que les gens deviennent de plus en plus sensibles au jazz, je parle là des gens qui ne sont pas habitués à entendre ce genre de musique. Le jazz se vulgarise davantage », affirme Fidy Rabearisoa, le concepteur de l’événement.

Cible large
En fait, Jazz@Tohatohabato cible un public large. Cette 9è édition démontre que la formule évolue dans le bon sens. Le « Jazz Kids », qui s’est tenu mercredi dernier au Tranompokonolona d’Analakely, a mis sous les feux des projecteurs le talent des jeunes adeptes de la musique jazz. Ce samedi soir à partir de 18 h, la formule « Jazz Street » sur les escaliers d’Antaninarenina offrira trois plateaux pour apprécier, en simultané, du jazz standard, du jazz fusion et du jazz vocal. Et la « Grande scène », qui sera installée à Analakely en bas des escaliers Ranavalona I, accueillera les grands noms du jazz, entre autres, la chanteuse Lalatiana, marraine de cette édition.
Cet événement en collaboration avec la commune urbaine d’Antananarivo contribue à souligner la bonne image de la capitale dans un esprit festif.