Accueil » Actualités » Coups de feu à Maurice – L’incident pris au sérieux
Actualités Océan indien

Coups de feu à Maurice – L’incident pris au sérieux

Des Mauriciens radicalisés sont suivis de près par la police après l’attaque contre l’ambassade de France, lundi.

Lundi soir, devant l’ambassade de France, les patrouilles policières avaient été augmentées. Le National Security Service (NSS) est sur le qui-vive, suivant l’attaque perpétrée contre l’ambassade, aux petites heures du matin, lundi.
Dans une déclaration à l’express, le directeur Lockhdev Hoolash soutient que «même si c’est un joke, nous prenons cet incident très au sérieux. On ne va négliger aucune piste car il s’agit de la sécurité intérieure du pays».
Vers 22h30, le commissaire de police Mario Nobin expliquait que quatre personnes avaient été interrogées, dont les deux vigiles de l’ambassade. Les policiers misent sur les caméras de surveillance et la récolte des indices sur le terrain pour retrouver les auteurs de cet acte.
À ce stade, trois individus portant des capuchons sont activement recherchés. Ces suspects, qui se déplaceraient à bord d’un tout-terrain, ont été filmés par les caméras de surveillance de l’ambassade et de la police.
Bien qu’il n’y ait, pour l’heure, aucune indication que ces trois personnes ont des connexions avec des réseaux internationaux, la cellule antiterrorisme, la Criminal Investigation Division (CID) et le Field Intelligence Office (FIO)
surveillent de près une quinzaine de Mauriciens radicalisés qui ont fait allégeance au groupe ISIS. (…)
Grave
Le patron du NSS s’est entretenu avec l’ambassadeur de France, Laurent Garnier, et ses collaborateurs pour échanger des renseignements.
Pour l’ambassadeur français à Maurice, ce qui s’est produit dans la nuit de dimanche à lundi est très grave. (…). Il (…) souligne qu’au vu de la gravité du cas, le ministère français des Affaires étrangères en a été informé.
Compte tenu du fait qu’il n’y a pas eu de menace,lundi matin, l’ambassade a été ouverte au public et le restera. (…) Elle est en contact régulier avec la police et les autorités pour ajuster le dispositif en cas de besoin…

© lexpress.mu

Tags