Accueil » Editorial » Mensonge sacré
Editorial

Mensonge sacré

Quand le jeudi saint tombe un premier avril, qu’est-ce qu’on peut en penser? Que tous les mensonges sont permis et qu’ils sont sacrés. Le calendrier fait bien parfois les choses. Justement on aimerait bien que toutes les réalités actuelles soient fausses. Que le nombre de gens qui ont succombé à la Covid-19, le nombre de cas graves, le nombre de nouveaux cas qui atteint chaque jour un nouveau record… ne soient que des affabulations comme dirait l’Amiral Didier Ratsiraka dont la disparition soudaine est hélas une vraie réalité.

La semaine sainte a été particulièrement funeste avec la disparition en série d’illustres personnalités et qui continue d’ailleurs. Les artistes Ndriana Ramamonjy et Monique, la dernière des Ny Voanio viennent de grossir les rangs des voyageurs de l’au-delà. Et ce n’est pas fini vu le nombre de cas graves et l’insuffisance de lits dans les hôpitaux, l’insuffisance de personnel soignant, l’insuffisance de matériel de protection, la pénurie d’oxygène et de médicaments… Hélas c’est la triste réalité vécue chaque jour par une population courageuse mais déboussolée. Elle ne sait justement plus à quel saint se vouer. Même Saint Nicolas l’a abandonnée avec les Barea incapables de marquer en cent minutes un pauvre but qui aurait envoyé les Malgaches au paradis.

Saint Just lui a également tourné le dos la laissant à son sort émaillé de viols contre les enfants tous les jours, d’attaques armées de jour comme de nuit, d’arrestations plus pu moins arbitraires…

Saint Profit n’est guère plus humain avec la hausse de prix exorbitant des produits dont on a besoin tous les jours. Celui du riz atteint un plancher qu’on n’osait même pas penser il y a quelques années.

Saint Lumière l’a quittée depuis la nuit des temps et ne vient éclairer son existence obscure que par intermittence. Il l’a mise sous le régime d’un courant alternatif obligatoire depuis deux décennies.

On va donc prier très fort aujourd’hui, demain et surtout dimanche pour qu’on range toute l’amertume de cette existence au royaume des mensonges. C’est désormais notre dernier rempart pour qu’on on meure pas d’espoir et d’illusion avec les décoctions diverses pour combattre le corona à défaut de vaccin dont on attend comme on attend le retour du messie. Mais on sait pertinemment que cela ne se réalisera pas car si c’était le cas, avec toutes les prières débitées depuis la colonisation, les incantations égrenées, le nombre d’églises toutes confessions confondues, les vrais pasteurs les faux prophètes on n’en serait pas là aujourd’hui. Le seul saint qui nous écoute reste plus que jamais Saint Glin Glin. Amen.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter