A la une Faits divers

Tsarasaotra-Ivato : Terrible collision sur la voie rapide

Les deux véhicules complètement endommagés.

Un 4×4 et une voiture de personnel se sont heurtés de plein fouet, hier vers 16h 15, sur l’axe Tsarasaotra-Ivato. Difficile désincarcération de trois blessés graves.

Un accident d’une rare violence s’est produit sur la voie rapide à Imamba Tsarasaotra, hier vers 16h 15. Un 4×4 de marque Nissan, avec deux personnes à bord, est entré en collision frontale avec un car de marque Mercedes Sprinter, transportant des membres du personnel d’Air Mada­gascar. Il a fallu l’intervention des sapeurs-pompiers pour évacuer les victimes vers le service des urgences. Ils ont pris plusieurs minutes, en travaillant d’arrache-pied, pour les retirer du Sprinter.

Les passants ne s’y attendaient pas. Le tout-terrain se dirigeait vers Ivato et allait croiser le bus. Tout d’un coup, il s’est déporté et a heurté une balise de sécurité dressée sur le bord de la chaussée pour terminer sa course contre lui. Ses roues droites ont crevé. Le choc était plus que violent, plongeant, tout de suite, le conducteur dans un état comateux. « Se trouvant ventre à terre, en bas de la portière, cette première victime était inerte et apparemment entre la vie et la mort », explique un témoin. Aux dernières nouvelles il a rendu l’âme à l’hôpital.

Soins intensifs

L’autre chauffeur a eu les deux jambes brisées. « Il n’a pu rien faire qu’attendre les secouristes. Heureusement qu’il n’était pas pris en sandwich entre le volant et son siège », raconte un interlocuteur policier venu aux constatations.

Un des quatre passagers de la Mercedes s’en est également sorti avec des blessures. Il a soigneusement été extrait et allongé sur un brancard avant d’être transporté par le véhicule de secours jusqu’à l’hôpital. Sa désincarcération s’est avérée compliquée.

Aux dernières nouvelles des blessés, signalées dans la soirée, ils ont été pris en main par les urgentistes et placés sous soins intensifs. Pas plus de détails n’ont pourtant filtré quant à leur pronostic vital.

Des passants, automobilistes et riverains se sont attroupés juste après le télescopage. Cependant, ils n’y sont pas restés trop longtemps par peur de la propagation de la pandémie.

Tout comme les secouristes, les policiers du commissariat central d’Avaradrano étaient, eux aussi, présents sur les lieux de l’accident pour dresser le constat et identifier les victimes. « Les dégâts matériels ont été inchiffrables », ont-ils rapporté.

Le propriétaire du Sprinter a rapidement rejoint l’endroit dès qu’il ait été alerté.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter