TOAMASINA - Un soldat et un gendarme meurent accidentés


Un accident de la route a coûté la vie à un soldat de première classe et un gendarme stagiaire, lundi soir, à Betainomby, Toamasina. Le camionneur est en garde à vue. Endeuillées. L’Armée malgache et la Gendarmerie nationale ont chacune perdu un homme, lundi soir, vers 20h30, à Betainomby-Toamasina. Le soldat de première classe Gilbert Mavagnotsara et le gendarme stagiaire Jean Finidi Rakotondrasoa ont péri dans une collision avec un poids lourd. En service, ils étaient en double montée sur un scooter. Néan­moins, le véritable motif de leur déplacement jusqu’à quatre kilomètres de la ville reste inexpliqué. Le télescopage a précisément eu lieu sur la route nationale 2 (RN2bis), sur une partie obscure, bordée des garages. Le pilote de la moto a accéléré pour doubler une charrette alors que le mastodonte, arrivant d’Antananarivo vers le centre-ville portuaire, roulait également plus ou moins vite. Après le dépassement, les deux frères d’arme n’ont pas pu regagner leur droite et ont fini par percuter le camion. Le point du choc a été relevé sur le marchepied, côté conducteur. Garde à vue Les motocyclistes ont été projetés sur quelques mètres. Ils sont décédés sur le coup. Leurs membres se sont rompus. Leurs casques ont volé en morceaux, et n’ont pas pu les protéger. Ils se sont aplatis contre l’asphalte et leur moto n’était plus qu’un tas de ferrailles. Le camion effréné a quitté la chaussée et s’est immobilisé à travers la voie ferrée. Il a littéralement coupé la circulation ferroviaire. La gendarmerie est venue constater l’accident et interroger le routier. Elle n’a pas vu d’autres témoins oculaires du drame sur les lieux. Par contre, les traces laissées sur le bitume et l’importance des dégâts matériels en disent long. Pour le besoin de la procédure, le camionneur a été mis en garde à vue. Le défunt stagiaire était en service au Centre spécial d’aguerrissement opérationnel (CSAO) de Toamasina. Après une cérémonie funèbre, hier, dans les locaux de la circonscription interrégionale de la gendarmerie nationale locale, son corps a été acheminé à Anjozorobe. Le soldat du Centre d’instruction aux interventions spécialisées (CIIS) de Barikadimy, quant à lui, sera transporté dans le Sud-Est.  
Plus récente Plus ancienne