Accueil » Social » Manifestation à Vontovorona – Les quatre étudiants enquêtés à la gendarmerie Ankadilalana
Social

Manifestation à Vontovorona – Les quatre étudiants enquêtés à la gendarmerie Ankadilalana

Les étudiants d’Ankatso et de l’école polytechnique de Vontovorona s’unissent dans leurs revendications.

Les quatre étudiants de l’école polytechnique de Vontovorona arrêtés depuis la manifestation du lundi ont été enquêtés au siège de la gendarmerie nationale à Ankadilalana, hier. Puis ils ont été emmenés et gardés à vue à Betongolo.
Selon une source, la décision sur leur transfert au Parquet pourrait se avoir lieu ce jour. Des négociations se poursuivent actuellement pour leur cas. À Vontovorona, les autres étudiants comptent continuer leur manifestation s’ils ne sont pas relâchés.
«Avant de descendre dans la rue, les étudiants de Vonto­vorona ont déjà discuté avec des responsables à propos de ces revendications. Nous n’avons plus maintenant confiance aux forces de l’ordre après l’arrestation de nos camarades. Nous sommes toujours prêts à discuter mais nous avons besoin de réalisation mais pas seulement de promesse », affirme Lucky Andrianirina, représentant de l’association des étudiants de la polytechnique Vonto­vorona. Les étudiants d’Ankatso comptent renforcer les rangs et comptent manifester lundi.
Le ministre de l’Enseigne­ment supérieur et de la recherche scientifique, le professeur Madeleine Félicitée Rejo-Fienena répond à la revendication des étudiants de Vontovorona. « L’augmen­tation des frais d’inscription à 40% est suspendue. Le conseil d’administration du centre régional des œuvres de l’université d’Antananarivo discutera encore de la distribution des blocs et de l’augmentation de loyer.»

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter